Dans les périodes les plus difficiles, pour les prisonnierEs, la solidarité collective est la plus grande source de moral et d’énergie. Dans ces lieux où ils arrachent les êtres humains à leur milieu, les enferment, les isolent, font tout leur possible pour, selon leur mentalité, les soumettre, la vie communale de l’intérieur et le soutien […]

Cet article Zehra Doğan : “Merci pour cette solidarité collective aux prisonnierEs” a été publié par KEDISTAN.