Depuis l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes en février dernier, un nouveau mouvement cherche à rebondir. Face à la préfecture et au lobby agricole affamé de terres, il faudra faire avec l’héritage de la zad…. mettre cartes sur table, oser un bilan même amer !


283 octobre 2018

Source: http://www.oclibertaire.lautre.net/spip.php?article2130 -