Malgré le titre – à minima – frappant, la réflexion et la diffusion autour de ce texte est, aujourd’hui, plus que pertinente.
Paru en mars 2018 dans le troisième bulletin Avis de Tempêtes, après le deployement des GM’s sur la route des chicanes expulsée par le mouvement fin janvier, voici une critique ouverte face à la composition avec l’État et aux agissements contre les élèments incontôlés dans la zone, par la main de celles et ceux qui ont choisi de brosser la bête dans le sens du poil… agissements qui se multiplieront pendant les expulsions, jusqu’au jour actuel, dans certains lieux labélisés “anti-autoritaires” inclus.

Pertinent car la parution des récents récits/appels autour des projets de phytothérapie, de base intergalactique ou de machine de guerre communiste à mettre en place sur l’ancienne Zone À Defendre.
Pertinent car les échos des “info“-tours de certaines courantes présentes sur la Z.A.D.™, parsément le mensonge à niveau international * – avec des affirmations telles comme celle d’une victoire face à l’État suite aux expulsions – qui ont supposement été suspendues après une vigoureuse résistance qui aurait chaviré l’opération et perpétué la gloire et l’invincibilité de la Zone… à travers des négotiations.

Plus que jamais, à Notre-Dame-des-Landes, Fay-de-Bretagne et Temple-de-Bretagne gît un cadavre nauséabond qui puera tant qu’il ne sera pas enterré: celui de la Z.A.D.™, et de ses tripes philo-institutionnelles.

MNI.

Par Indymedia Nantes,

Source: http://nantes.indymedia.org/articles/42320