Novembre 6, 2021
Par Attaque
238 visites

Le Parisien / mercredi 3 novembre 2021

À chaque fois le même procédé : de la colle et des copeaux de bois dans la serrure. « On s’en est aperçu mardi quand on a voulu entrer dans le local », se rappelle Natalia Pouzyreff, députée LREM de la 6e circonscription de Yvelines. Très vite, l’élue s’aperçoit que son local de Saint-Germain-en-Laye n’est pas la seule cible dans le département.

« J’étais déjà au commissariat quand mon équipe m’a prévenu », confie Michèle de Vaucouleurs, élue LREM de la 7e circonscription. Et si la députée était à l’hôtel de police de Conflans-Sainte-Honorine, c’est qu’elle était déjà en train de déposer plainte. « J’y étais pour du spamming malveillant avec menaces de mort. J’étais sur place donc j’ai rajouté ça à ma plainte mais sinon, je ne suis pas sûre que je me serais déplacée », souffle la locataire de la permanence située à Triel-sur-Seine.

S’il s’agit d’une première pour les deux parlementaires, Bruno Millienne, lui, « est habitué » aux actes de vandalisme. « La première fois c’était du fumier déposé par les agriculteurs, se remémore l’ancien président du MoDem 78. J’ai aussi eu la permanence redécorée et la vitrine fracassée, ça s’était plus embêtant. » Des habitants de Maule avaient alors mis les auteurs en fuite, ce qui avait permis de limiter la casse.
Cette fois, Bruno Millienne a « seulement retrouvé un morceau de bois coincé à l’intérieur de la serrure ». […]




Source: Attaque.noblogs.org