Octobre 8, 2021
Par Dijoncter
136 visites


Des membres de l’assemblĂ©e populaire d’Auxerre et du comitĂ© anti pass sanitaire se sont mobilisé·es pour manifester le long de la route lors du passage du premier ministre dans l’Yonne.

Vendredi 24 septembre 2021, alors que les mĂ©dias annonçaient le premier ministre Jean Catex et 4 membres du gouvernement (la ministre de la CohĂ©sion des territoires Jacqueline Gourault, le secrĂ©taire d’Etat Ă  la RuralitĂ©, JoĂ«l Giraud, le secrĂ©taire d’Etat au NumĂ©rique, CĂ©dric O, et le secrĂ©taire d’Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne) en dĂ©placement dans l’Yonne – 89.

Un groupe mixte d’activistes de l’AssemblĂ©e Populaire d’Auxerre et du Collectif Anti Pass Sanitaire 89 s’est constituĂ© pour mettre en place un comitĂ© d’accueil pour cette visite officielle.

AprĂšs plusieurs essais peu concluants face au trĂšs imposant dispositif policier mis en Ɠuvre, ils se sont installĂ©s le long du dernier trajet du pĂ©riple de la dĂ©lĂ©gation gouvernementale entre Epineau-les-Voves et Villevallier au niveau de CĂ©zy.

Assumant leur statut d’opposants politiques, ils se sont placĂ©s en visibilitĂ© de la nationale et ont attendu la venue du convoi officiel.

AprĂšs le passage de plusieurs vĂ©hicules de gendarmerie, un vĂ©hicule s’est finalement immobilisĂ© Ă  leur hauteur – leur confirmant qu’ils Ă©taient donc bien au bon endroit au bon moment. Plusieurs gendarmes se sont avancĂ©s vers les activistes et ont procĂ©dĂ© Ă  des vĂ©rifications d’identitĂ©.

C’est jusqu’à 4 Ă©quipages de gendarmerie et un agent des services des Renseignements Territoriaux qui ont Ă©tĂ© mobilisĂ©s pour empĂȘcher 6 opposants politiques d’exercer leur libertĂ© d’expression en affichant leurs revendications devant le premier ministre et 4 membres du gouvernement en visite dans leur terroir. Plus d’une force de l’ordre par militant.

Finalement aprĂšs 2 heures d’attente dont 1 heure et 10 minutes sous escorte de gendarmerie les activistes ont pu voir le convoi officiel passer devant leur groupe – judicieusement placĂ© en visibilitĂ© au bout d’une ligne droite. VisibilitĂ© augmentĂ©e d’autant par la prĂ©sence des 4 vĂ©hicules de gendarmerie disposĂ©s pour tenter de cacher les militants de la vue de de nos dĂ©cideurs.

Au moment du passage du convoi, la banderole « Nous sommes le bruit des pantoufles Â» et une banderole Ă  main « Taxons les riches Â» ont Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©es.

Deux autres activistes essayant de dĂ©ployer des banderoles Ă  main au plus proche de la route ont Ă©tĂ© quelque peu bousculĂ©s par les forces de l’ordre prĂ©sentes.

Si il reste dĂ©plorable que dans un pays comme la France, il ne soit pas permis d’exprimer son opposition au gouvernement en dĂ©ployant une simple banderole.

Et mĂȘme si ce simple fait est Ă©loquent quand Ă  l’état de la dĂ©mocratie en France, l’action s’est terminĂ©e d’elle-mĂȘme aprĂšs le passage du convoi, dans la satisfaction des participants d’avoir nĂ©anmoins pu dĂ©montrer l’existence d’une opposition politique dĂ©terminĂ©e au gouvernement mĂȘme dans des contrĂ©es aussi rurale que l’Yonne – 89.

Nous refusons les dérives autoritaires sous toutes leurs formes.

Nous dénonçons la démocrature.

Et nous continuerons de lutter pour nos libertés.

Pour l’AssemblĂ©e Populaire d’Auxerre et le Collectif Anti Pass Sanitaire 89.

25 septembre 2021




Source: Dijoncter.info