Août 3, 2016
Par Indymedia Nantes
206 visites


Dans la nuit du 3 août, un automate à tickets de la société de transports de Würzbourg (WVV) a été incendié avec des allume-feu dans le quartier ‘Grombühl’, le slogan « Fraudez » a été laissé et le composteur de tickets obstrué à la peinture.

Ceci doit être relié à la série d’automates à tickets incendiés l’année dernière à Würzbourg et aussi comme une continuité du « Juillet noir ». Le JourX ne se termine pas par un succès partiel du milieu autonome, mais par la fin totale de la logique d’inhumanité et d’exploitation de ce système capitaliste établi. Dans cette société en place, l’idée des sociétés de transports publics est de tirer profit des personnes qui sont contraintes à la mobilité et d’augmenter continuellement le prix des tickets. Le fait qu’une part non négligeable des détenus soit enfermée à cause de leur contrainte à frauder est malheureusement la réalité.

Les sociétés de transports autant que les autorités doivent s’expliquer, il y aura des activistes qui attireront l’attention par des actions directes sur cet état des choses aussi longtemps que tout cela existe. C’est pourquoi on n’en restera pas à un « juillet noir ».

Pour un mois d’août noir ! Annonçons la lutte aux profiteurs et faisons leur subir des dégâts financiers !




Source: