Décembre 4, 2020
Par Dijoncter
236 visites


Un week-end de manifestations pour la liberté de l’instruction se tiendra les vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 décembre 2020 devant les tribunaux de plusieurs villes de France.

Cette mobilisation vise à informer le Conseil d’État lors de son assemblée générale du 5 décembre que nous attendons sa prise de position sur le caractère anti-constitutionnel de l’interdiction de l’instruction en famille.

Elle vient en réponse à la volonté du président, annoncée le 2 octobre dernier, de mettre fin à la pratique de l’instruction en famille au prétexte qu’elle ne respecte pas les principes républicains.

Des manifestations sont déjà annoncées à Chartres, Mantes la Jolie, Saint Brieuc, Le Moule (Guadeloupe), Le Mans, Ploemeur, Rennes, Troyes, Melun, Tours, Brest, Montpellier, Grenoble, Nîmes, Rouen, Béziers, Perpignan, Limoges, Bordeaux, Pau et Toulouse.

Les cortèges passeront tous devant les tribunaux de ces villes pour montrer que les familles sont prêtes à aller en justice si la loi passe.

Cette mobilisation fait suite à une première vague de manifestations ayant eu lieu le week-end du 20-22 novembre et ayant réuni plus de 3500 personnes dans 23 villes pour faire valoir les droits des enfants et dénoncer les amalgames proférés à l’encontre de l’instruction en famille.

Pour la liberté de l’instruction : non à sa suppression !

Les familles résisteront !

Manifestation à Toulouse le 21 novembre 2020

//rappel//

Le projet de loi qui fait suite à l’annonce présidentielle est :

– Contraire aux principes de la Constitution française, et doit donc être rejeté :

Interview M. Bernard Fau explique en vidéo pourquoi « le doute sur la garantie constitutionnelle de la liberté de l’instruction au sein de la famille n’est pas permis ».

– Liberticide car il supprime purement et simplement la liberté pédagogique.

– Infondé puisque l’instruction en famille (IEF) et les écoles hors contrat sont déjà largement contrôlées par l’État et qu’aucun lien n’a été mis en évidence entre instruction hors école et radicalisation.

L’instruction en famille permet aujourd’hui d’assurer véritablement le maintien des principes républicains :

– liberté de l’instruction, dont le choix revient en premier lieu aux parents.

– égalité entre tous les enfants, car elle est possible pour tous, quels que soient les ressources financières, le lieu de résidence, l’origine, les handicaps ou les fragilités.

– fraternité, car les enfants instruits en famille vivent dans le vaste monde et se nourrissent de sa diversité.

Choisir l’instruction en famille est un droit fondamental et constitutionnel.

Non à sa suppression, les familles résisteront.

Tous les événements organisés sur le territoire sont référencés sur ce site : www.jipli.org

Tous les journalistes sont invités à couvrir ces événements, et au-delà, à traiter ce sujet en contactant directement une des associations locales œuvrant pour la défense des familles IEF, référencées plus bas.

Nous appelons les médias à se faire les relais des voix fortes mais inaudibles de nos enfants, de nos familles, face à ce gouvernement chaque jour plus méprisant et sourd aux appels à la liberté ou à la protection des plus vulnérables.

JPEG - 27.3 ko

Voici la liste des associations et collectifs signataires :

Nationales :

Association LAIA

Association LED’A Les Enfants D’Abord

Association CISE

Collectif FELICIA

Association Unie

Les cours Pi (CPC)

créer son école (HC)

Educ’France

Locales :

Association Libres enfants du Tarn

Association Nonsc’Ô Toulouse`

Apprends-moi autrement

Réseau école Delavie

Collectif IEF en Côtes d’Armor

Collectif Zouzous sans école (Limousin)

Collectif Eur-et-Lien 27 et 28

Collectif LAM Libres Apprenants du Monde

Collectif IEF 30

Collectif Auvergne Puy de Dôme

Collectif Vivre (78 et 92)

Collectif Nonsco Ariège

Collectif Enfants par Nature

Familles Musulmanes en IEF

Collectif du Mantois pour la liberté d’instruction

Collectif IEF en 47

Collectif Ief et écoles en Occitanie




Source: Dijoncter.info