Synaps est un collectif qui bricole des films depuis 2007. Nous avons, entre autre, fabriqué Attieke All Stars en 2017, Mouton 2.0 en 2012 et réparé Le Dossier Plogoff en 2017. Ces films et d’autres sont accessibles librement sur le site net du collectif.

Le Cinéma Voyageur sillonne les route de France et voisins depuis 2010 sans subvention et à prix libre pour projeter un large catalogue de films qui gratte et chatouille …

Vendredi 7 février

À partir de 18h : Apéro – Présentation – Repas

21h – Courts métrages issus du catalogue du Cinéma Voyageur

21h30 – LE GRAND ORDINAIRE Mathieu Kiefer – Synaps – Ciné 2000 – 81 mm – 2019

1998. Un enfant donne de petits coups avec son bassin sur chaque angle de son bureau. A voix haute, il énumère des multiples de 5. C’est l’espace entre le bureau et le mur qui l’obsède. Il n’est pas comme il devrait être. Et laisser les choses en l’état, accepter un léger décalage, ce serait faire courir un grand risque à son monde. Au monde tout court en fait.

2019. Mathieu a 33 ans. Parfois encore, son bassin cherche l’angle du bureau. Mais il a appris à y accorder moins d’importance, à accepter le léger décalage, découvrant ainsi qu’entre le bureau et le mur, effectivement, il y avait bel et bien le monde

+ Discussion en présence du réalisateur

Samedi 8 février

14h Café Offert papote et digestion.

ENFERMÉS MAIS VIVANTS – Clémence Davigo – Alter Ego Production – Les Dérushé.e.s – 66min – 2018



Il reste les murs et les souvenirs, tout le reste a changé.

Pendant longtemps, Annette et Louis se sont aimés malgré la prison qui les séparait.

Tour à tour ils racontent ces longues années et tracent librement des sentiers dans ces lieux où, avant, on décidait pour eux.

+ Discussion en présence de la réalisatrice (à confirmer)

NOS POUMONS C’EST DUTON du Collectif des femmes d’Hellemes Ronchin

Habitantes d’une aire d’accueil de gens du voyage entre une usine de béton, une autoroute et une voie de TGV, des femmes se mobilisent pour dénoncer leur conditions de vie.

+ Discussion avec des voyageuses d’Hellemes (à confirmer)

18h Chroniques Marseillaises par Primitivi

Pour la deuxième année consécutive, les copain-e-s de Primitivi viennent nous présenter une sélection de chroniques autour des nombreuses luttes qui animent le coeur de la cité phocéenne (quartier de la Plaine, effrondrement de la rue d’Aubagne et combats contre le mal logements).

Le collectif, basé à Marseille depuis près de 20 ans, est peuplé de vidéo-activistes aux champs d’action multiples (réalisations de films, organisations de projections/débats, de rencontres, de projections de rue, relais d’infos, collages, ateliers, …) mais toujours guidé par les mêmes lignes politiques : occuper le terrain, conquérir la parole et produire des images avec celles et ceux qui luttent.

+ Discussion en présence de membres du collectif

19h PIZZA au feu de bois …

21h CONCERTS :

TRACTEUR – Musique Rotative à prise de force

KATCHAKINERACAR, un rituel, une bataille… qui m’aime me suive

OBSPROG – Live looping

Dimanche 8 février

14h Café Offert (encore !)

LE PAYS REMANENT – Ugo Zanutto – Les zooms verts/ Les docs du nord – 54 min – 2018

Dans le bassin minier du nord de la France, Audrey mène des enquêtes paranormales chez des particuliers et sur des friches industrielles. Cette passion lui fait percevoir des indices, des signes : quelque chose s’est passé ici, quelque chose qui a commencé sous terre…Tous les jours, au milieu de l’immense hypermarché dans lequel elle travaille, Audrey pense à ces galeries abandonnées et condamnées, à ceux qui y ont travaillé. Elle veut comprendre. Ici la mine c’est fini, mais c’est toujours là : les terrils, les chevalements, les corons, les monuments aux morts. Pourquoi personne ne lui a jamais raconté ?

+ Discussion en présence du réalisateur



Marge de manœuvre – Romain Rondet et Matthieu Volle – Primitivi – 64min – 2019

La mer, un voilier, des marin·e·s que l’on ne voit presque pas.

Des activistes, des militantes associatives, des pêcheurs racontent des situations, des convictions et des modes d’action pour dénoncer les politiques migratoires et la fermeture des frontières. En Tunisie, une lutte se vit et s’organise au jour le jour. Et nous imaginons que nos marges de manœuvre, à nous – venu·e·s du Nord de la Méditerranée sont dans les liens qui se tissent au gré de ce voyage.

+ Discussion en présence des réalisateurs

19h – GRAND BANQUET DE CLÔTURE – Viens avec une spécialité maison à partager !

En continu : Crêpes, Bières artisanales, Pop Corn, Distro livres DVD, infokiosque, téloches, espace enfants…

ENTRÉE PROJECTIONS / CONCERTS : PRIX LIBRE

La Parole Errante – 9 rue François Debergue – 93100 MONTREUIL – M9 – Croix de Chavau


Article publié le 14 Jan 2020 sur Paris-luttes.info