Save the date! On se retrouve dĂšs le samedi 29 fĂ©vrier 2020 Ă  la Parole errante, pour un week-end d’échanges et d’autoformation organisĂ© par la Coordination antirĂ©pression Paris-IDF.


Initialement publié sur paris-luttes.info

Alors que la rĂ©pression policiĂšre et judiciaire de nos luttes fait rage, la coordination contre la rĂ©pression et les violences policiĂšres Paris/IdF vous donne rendez-vous les 29 fĂ©vrier et 1er mars Ă  la Parole errante Ă  Montreuil pour un week-end dĂ©ter d’échanges et d’autoformations. AprĂšs plus d’un an de gilet-jaunage, une actualitĂ© brĂ»lante concernant les retraites, les Ă©preuves du bac et toujours la mĂȘme violence qui s’acharne sur les exilé·e·s, dans nos rues comme dans les centres de rĂ©tention, la rĂ©pression d’État s’exprime chaque jour de façon plus criante, plus arbitraire et nous frappe tou·te·s.

Contre elle, continuons à jouer collectif et à apprendre les un·e·s des autres.

À l’État et sa police-justice qui nous veulent collaborateur·rice·s et soumis·e·s, rĂ©affirmons notre prĂ©sence indocile, le pouvoir de notre imagination et notre dĂ©termination sans faille.

Bien loin des paroles d’expert.es et des confĂ©rences soporifiques, on vous propose de venir organiser le mouvement antirĂ©pressif en participant Ă  des ateliers pratiques, des jeux et mises en situation, pour que chacun.e se rĂ©approprie la lutte. Au programme :

  • Viens apprendre Ă  te dĂ©placer en manif et Ă  prendre soin de toi et des copain·ine·s !
  • Sauras-tu rĂ©sister Ă  la pression des flics et garder le silence en garde Ă  vue ?
  • Comment se rĂ©approprier sa dĂ©fense lorsqu’on passe Ă  la barre ?
  • Comment s’informer et s’organiser face aux dispositifs de surveillance dans la ville ?BlĂ©ssé·e par la police, comment riposter, se reconstruire et continuer Ă  lutter ?
  • Et parce que la lutte mĂ©rite un estomac bien rempli, il y aura aussi un brunch anti-carcĂ©ral et une cantine solidaire.

Merci Ă  La Parole errante, — 9, rue Francois Debergue, 93100 Montreuil mĂ©tro Croix de Chavaux — qui nous accueille du samedi 10h au dimanche soir.

Durant les deux jours, une cantine solidaire à prix libre sera proposée.

Important : Merci de ne prendre aucune prise de son ni d’images dans les ateliers de travail et les moments d’échanges qui auront lieu dans les espaces de la Parole errante.

Programme

Samedi

10h-13h : brunch anticarcĂ©ral, avec l’Anarchist Black Cross/Paris-IDF

Que faire quand une personne est placĂ©e en dĂ©tention ? Il n’est pas Ă©vident de savoir quelles dĂ©marches entreprendre pour rester solidaires par-delĂ  les murs, et pour cause : le code de procĂ©dure pĂ©nale donne un cadre juridique Ă  la dĂ©tention, mais chaque prison possĂšde son propre rĂšglement intĂ©rieur. Et l’application de ce rĂšglement est soumise Ă  l’arbitraire du personnel pĂ©nitentiaire. Toutefois, pas de panique, il est possible de s’organiser ! Nous discuterons des actions permettant de soutenir au mieux les personnes dĂ©tenues. Nous souhaitons Ă©galement aborder la solidaritĂ© avec les personnes subissant des peines « alternatives Â» (comme le bracelet Ă©lectronique).

13h-14h : repas
13h-17h : espace d’écriture aux dĂ©tenu.e.s, avec l’Anarchist Black Cross/Paris-IDF (prĂ©sentation ici)
14h-16h30 : atelier sur la vidéosurveillance, avec la Quadrature du Net

Depuis quelques annĂ©es, on voit se dĂ©velopper des technologies “intelligentes” pour faciliter la surveillance des villes. Reconnaissance de silhouette, de dĂ©marches, de comportements, reconnaissance faciale
 Sous ses airs de “smart city”, la Technopolice prend du terrain. À la base de ces technologies, le rĂ©seau de camĂ©ras de surveillance qui croit de jour en jour. Quelles actions militantes, politiques et juridiques peut-on mettre en Ɠuvre pour lutter contre ? On y rĂ©flĂ©chit ensemble autour d’un atelier participatif.

17h-19h : atelier sur les plaintes IGPN, avec l’AssemblĂ©e des blessĂ©s

L’IGPN comme l’IGGN, des faux-amis! Samedi de 16 Ă  18h nous aborderons la recette du “boeuf-carotte”. Ou comment Ă©viter d’ĂȘtre mitonnĂ©.e alors que vous ĂȘtes victime? DĂ©construire cette cuisine faite par des flics pour les flics! Anticiper l’audition pour ne par leur donner des munitions!

À partir de 19h : repas et film (programme Ă  venir)

Dimanche

10h-13h  : atelier thĂ©Ăątre forum autour de la garde Ă  vue, avec GAVenScĂšne

Les commissariats sont remplis de personnes qui n’avaient pas
prévu de se faire interpeller.

  • Jusqu’oĂč je suis prĂȘt Ă  aller ?
  • Comment je m’y prĂ©pare ?
  • Quelles vont ĂȘtre mes rĂ©actions, mes attitudes, mes limites ?

Nous vous proposons de vous confronter aux stratégies des flics quand
ils nous interrogent au moyen de jeux de situations que
nous vous ferons vivre
 de maniÚre sereine, rassurez-vous. On pourra en profiter pour se réapproprier notre réflexion sur le cadre
lĂ©gal : je ne pensais pas que cela puisse m’arriver, mais quand je suis
en Garde Ă  Vue, qu’est-ce que je fais ?

13h-14h : repas
13h-17h : atelier d’écriture aux dĂ©tenu.e.s, avec l’Anarchist Black Cross/Paris-IDF (prĂ©sentation ici)
14h-17h : dĂ©placement collectif avec l’ASPA

En ces temps de répression piquante, mieux vaut savoir gérer son stress et faire attention à ses voisin.e.s. Afin de choper quelques réflexes qui te serviront à rentrer entier.e des manifs sans mettre en danger tes petits camarades de lutte, viens participer à notre atelier. Ouvert à tous et toutes, quel que soit son niveau sportif ou son expérience militante. Viens avec des habits dans lesquels tu peux bouger!!

17h30-19h30 : lecture de dossier juridique, avec la DĂ©fense Collective Paris-Banlieue

Lecture collective de dossier pénal : se réapproprier sa défense.

En parallĂšle, se tiendront 2 groupes de soutien psy le dimanche aprĂšs-midi :
1) Espace de parole (jeunes) – dimanche 13h30 à 15h00

Vous vous organisez par vous-mĂȘmes pour bloquer vos bahuts parce que vous ressentez que l’école ne vous aime plus, que le quotidien y est devenu violent, que vous-ĂȘtes devenus “des pions dans un jeu oĂč les rĂšgles ne sont pas claires”. Ces blocages vous les payez trĂšs cher car les flics rentrent dans les Ă©tablissements Ă  la demande des proviseurs pour surveiller des Ă©preuves passĂ©es sous pression policiĂšre. Quelques dizaines parmi vous se sont mĂȘme retrouvĂ©.e.s en garde Ă  vue, humiliĂ©.e.s, maltraitĂ©.e.s, vos droits en tant que mineurs non respectĂ©s par un Etat qui n’est pas un Etat de droit.

Nous vous invitons Ă  venir pour Ă©changer entre vous, ne pas rester isolĂ©.e.s, comprendre que ce qui vous arrive est tout Ă  fait anormal, que ces blocages sont l’affirmation de la vie et qu’il ne faut surtout pas que la violence et les paroles mortifĂšres deviennent des blessures invisibles Ă  jamais.

2) Espace de parole – dimanche 15h30 à 17h30

Avez-vous été victime de violences policiÚres? Avez-vous été témoin de violences policiÚres sur autrui?

Parce que, en plus des traces physiques allant jusqu’aux mutilations, les violences policiĂšres laissent des traces psychiques qui, si elles ne sont pas prises en considĂ©ration, peuvent entraĂźner des souffrances Ă  vie, nous vous invitons Ă  partager collectivement notre vĂ©cu et nos expĂ©riences suite Ă  l’intensification de la rĂ©pression et Ă  la fĂ©rocitĂ© des violences policiĂšres.

Il est trĂšs important que les victimes ne restent pas isolĂ©es, qu’elles ne s’enferment pas dans le piĂšge de la culpabilitĂ©, de la honte et de la perte de l’estime de soi. Des professionnels, seront prĂ©sents, non pas en tant qu’experts, non pas en tant que personnes dĂ©tentrices d’un quelconque savoir, mais en tant que personnes aptes Ă  instaurer un cadre rassurant.

On vous attend nombreux.ses et motivĂ©.es !!!


Article publié le 17 Oct 2020 sur Parisabc.noblogs.org