Mai 26, 2022
Par Nantes Révoltée
206 visites

«Vous êtes à chier», «connasse», «vous allez crever».


Ce mercredi, des écologistes ont bloqué l’entrée de la multinationale du pétrole Total à Paris, où devaient se réunir les actionnaires de l’entreprise.

Ces individus spéculent sur le pétrole, la pollution et la crise climatique. En 2022, plus personne n’ignore les conséquences d’un tel business. Ces actionnaires sont des criminels contre l’humanité.
Pourtant, face à l’action très douce et on ne peut plus pacifique des écologistes, les actionnaires ne sont pas repartis en se cachant, ils se sont lâchés. Insultes, menaces, haine dans les yeux. Si ces gens en avaient les moyens, ils tueraient immédiatement les personnes qui s’opposent à leurs profits.

Cette scène, c’est la violence des riches. Les riches n’ont aucune limite, aucune décence, aucun respect. Après eux, le déluge. Les pauvres peuvent mourir. Le vivant peut s’effondrer. Seule leur «liberté» de gagner plus d’argent compte.

On se souvient qu’en 2018, pendant le mouvement des Gilets Jaunes, des habitants des quartiers riches de Paris hurlaient depuis le balcon de leurs appartements de luxe aux policiers qui chargeaient les manifestants «tuez les!»

Les riches veulent littéralement notre mort, et nous répondons par des sittings et des mots d’ordres polis et sage.




Source: Nantes-revoltee.com