Mai 20, 2016
Par Rebellyon
415 visites


Alors que des colonnes de la gendarmerie encerclent les manifestants, plusieurs centaines parviennent à s’échapper de la nasse et dans le mouvement, un cortège se forme et part en manifestation improvisée. Quelques minutes plus tard, une voiture de police bloquée dans la circulation est « prise à partie » par certains manifestants. Immédiatement, le conducteur braque une arme à travers sa fenêtre, un journaliste mis en joue lui hurle de la baisser. D’autres manifestants se rapprochent et cassent les vitres du véhicule avant d’y jeter un fumigène. Les policiers sortis du véhicule, l’un d’entre eux prend la fuite pendant que le second fait face à un manifestant qui lui assène quelques coups à l’aide de ce qui ressemble beaucoup à une cane-à-pêche. En quelques secondes, le fumigène enflamme le véhicule.

Symboliquement, le pied-de-nez au ministère de l’Intérieur est monumental, qui apparaît aux yeux de tous comme étant incapable de mater la colère qui s’exprime dans les rues de Paris depuis maintenant deux mois.

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info




Source: