Contrairement à ce qu’affirme M. Le Président : non, nous ne sommes pas en guerre ! Nous sommes juste confronté.es à une situation exceptionnelle, face à un État qui lui, nous fait la guerre : réduction drastique des moyens pour la santé, l’éducation, la culture, violences policières systémiques, etc. En attendant de pouvoir toutes et tous se retrouver dans la rue, cet article tente de suivre l’actualité locale en temps de Covid-19. Nous vous invitons à témoigner afin de visibiliser et relayer les initiatives d’auto-organisation permettant de rompre l’isolement. Que ce soit à l’échelle de l’immeuble, du quartier ou de la ville. Un article à lire sur LeNuméroZero.lautre.net

Il y a les personnes devant continuer à travailler, parce que leur employeur ne leur a pas donné l’occasion d’arrêter le travail, parce que leur emploi est trop précaire pour exercer un droit de retrait, parce que leur emploi est reconnu comme « nécessaire à la vie de la Nation », que cela soit d’un point de vue capitaliste ou d’un point de vue sanitaire. On pense aussi, entre autres, aux prisonnier-e-s, aux détenu.e.s dans les centres de rétention, à tou-te-s les réfugié-e-s, personnes à la rue, personnes isolées, en situation de dépendance, etc. et tou-te-s les pauvres qui n’ont pas les moyens matériels de passer la période de confinement dans des conditions décentes…

C’est pour ça que ce site doit aussi servir à visibiliser et relayer les initiatives de solidarité permettant de rompre l’isolement. Que ce soit à l’échelle de l’immeuble, du quartier ou de la ville, venez raconter comment la vie sociale continue de s’organiser malgré tout, et surtout n’hésitez pas à nous faire part des différentes choses qui se passent près de chez vous ! Venez également raconter comment vous vous organisez pour continuer à aller au travail ou à ne plus y aller […]


Article publié le 03 Avr 2020 sur Rebellyon.info