Novembre 27, 2020
Par Actualités Sur Les CRA
161 visites


“C’est une prison qui ne dit pas son nom , je pense !!”

Je me permets de vous adresser ce message pour vous faire part de mon tĂ©moignage suite au passage de mon compagnon au CRA  de Cornebarrieu  et de ma visite dans ce lieu.

IncarcĂ©rĂ© et placĂ© au centre de rĂ©tention de Cornebarrieu le 13 octobre 2020, pour y avoir “sĂ©journĂ© ” 1 semaine, ce dernier s’est vite rendu compte des conditions difficiles qui  y rĂšgnent…. douches froides , difficultĂ©s d’accĂšs aux effets personnels , relation entre dĂ©tenus et policiers, plus que difficile, un enfermement qui se dĂ©roule dans des conditions dĂ©plorables.

C’est une prison qui ne dit pas son nom , je pense !!

En ce qui me concerne, je suis venue d’Avignon le week -end du 17-18 octobre 2020 pour rendre visite Ă  mon compagnon et lui donner des affaires ( vĂȘtements, produits de toilette, argent) car depuis son arrivĂ©e au CRA, il n’avait rien .

Quelle ne fut pas ma surprise, aprĂšs plus de 3 heures de route, aprĂšs avoir cherchĂ© le centre de rĂ©tention qui n’a jamais Ă©tĂ© signalĂ© Ă  l’entrĂ©e de Cornebarrieu, de le dĂ©couvrir  en bordure de route , sans aucun parking, sans aucune accessibilitĂ© pour les visiteurs !!!!

Il m’a semblĂ© que cela devait ĂȘtre fait pour en dĂ©courager plus d’un de venir !!!

Je me suis donc prĂ©sentĂ©e au portail, j’ai sonnĂ© et on m’a rĂ©pondu qu’il Ă©tait et qu’il serait impossible de rendre visite Ă  mon compagnon car un cas de COVID 19 avait Ă©tĂ© signalĂ© depuis la veille. J’entendais bien cette situation vu le contexte mais j’ai toutefois demandĂ© s’il Ă©tait possible que l’on prenne les affaires pour les donner Ă  mon compagnon.
Et personne n’a acceptĂ© de les prendre, j’ai insistĂ©, expliquant la situation , que je venais de loin ….mais il  n’y a rien eu Ă  faire.

On m’a seulement proposĂ© de renvoyer les affaires par colis postal !!!

Le couvre-feu Ă©tant mis en place Ă  cette pĂ©riode, on m’a conseillĂ© de ne pas reprendre la route pour rentrer Ă  Avignon. J’avais bien l’intention de passer la nuit tout prĂšs du CRA car j’Ă©tais accompagnĂ©e de ma maman et mes 2 filles et j’envisageais bien de retenter ma chance le lendemain pour que quelqu’un accepte de donner  les affaires Ă  mon compagnon.

J’ai rencontrĂ© Ă  ce mĂȘme moment une dame qui faisait partie de l’Association le Cercle des Voisins, qui venait chercher une personne libĂ©rĂ©e, seule, sans bus , sans aucun moyen de transport , qui habitait loin.

GrĂące Ă  l’intervention de cette personne Ă  qui j’ai expliquĂ© la situation , j’ai pu rentrer au CRA et dĂ©poser les affaires que mon compagnon a eu ….mais pas immĂ©diatement , il faut le prĂ©ciser ! 

Je dois dire que les agents du CRA n’ont pas Ă©tĂ©  forcĂ©ment trĂšs sympathiques mais aprĂšs, avec l’aide de l’Association , le ton Ă©tait bien diffĂ©rent Ă  mon Ă©gard !!
Il est tout de mĂȘme fort regrettable et inadmissible que de tel agissements se produisent.

Je souhaitais dĂ©poser des affaires, je ne demandais pas plus !

Sans ĂȘtre confrontĂ© Ă  ces situations, on ne peut pas imaginer ce qu’il se passe dans ces centres de rĂ©tention et il est nĂ©cessaire de le faire savoir !!

Je tiens Ă  remercier infiniment toutes les personnes engagĂ©es dans le Cercle des Voisins, la Cimade, les avocats de l’Association de dĂ©fense des Ă©trangers qui se battent pour le respect du droit, des principes rĂ©publicains et de la dignitĂ© des personnes.

Cordialement,

Mme M.




Source: Cercledesvoisins.org