Novembre 23, 2017
Par Le Monde Libertaire
303 visites


Dans un entretien au Figaro Vox, Alain Finkielkraut multiplie les critiques envers le mouvement de dénonciation des violences sexuelles. À le lire, les milliers de récits des victimes “ne seraient que délation et parade pour écarter les questions liées à l’islam”… Les femmes violées ou agressées apprécieront ! Filkelkraut, pour étayer sa théorie, cite à tord “les cafés interdits aux femmes à Sevran”… Tout comme Renaud Camus, figure influente de l’extrême droite, et ancien




Source: