Violence du Front national et impuissance congénitale de la gauche…

A propos du livre de Marine Tondelier « Nouvelles du Front », Editions Les liens qui libèrent, 2017, 18 €

Sur la couverture, l’éditeur a introduit un ajout explicatif pour mieux expliquer le contenu de l’ouvrage « La vie sous le Front National. Une élue de l’opposition raconte ». Le mot le plus éclairant dans ces deux phrases est l’adverbe « sous » car ce livre décrit parfaitement (même si l’auteure n’en tire aucune conclusion politique réelle) l’impuissance totale de la gauche dite « antifasciste » (ou de l’extrême gauche électoraliste ) face à un parti qui utilise les mécanismes républicains pour imposer son idéologie, ses pratiques et ses hommes de main à la population d’une ville de 26 000 habitants. Mais nous reviendrons sur la veulerie politique de la gauche en conclusion.


Violence du Front national et impuissance congénitale de la gauche…

Violence du Front national et impuissance congénitale de la gauche…