Septembre 6, 2021
Par Indymedia Lille
159 visites


Pas évident de trouver un domaine sordide dans lequel Vinci ne trempe pas. Du Qatar au Chili, de la France à la Russie, le fleuron d’industrie exporte ses infrastructures de contrôle à travers le monde. Destruction du vivant, exploitation et enfermement de l’humain sont bien sûr au menu. Alors l’utilitaire Vinci qu’on a cramé il y a quelques jours à Ivry n’empêchera pas Vinci de continuer à construire des taules.

On espère juste qu’en plus du bien que ça nous a fait sur le moment ça participera à rappeler aux enragé.e.s de partout qu’on est pas seul.e.s et que la flamme de la révolte n’est pas éteinte. À ce sujet, on a pas pu s’empêcher en allumant notre feu de joie d’avoir une pensée pour l’ami Boris toujours hospitalisé.

Feu aux prisons et à ceux qui les construisent !





Source: Lille.indymedia.org