Villeurbanne: Expulsion au 26 avenue Monin Ă  la Feyssine

juillet 30th, 2019  

Ce mardi 30 juillet, à 6h30 à la demande de la mairie de Villeurbanne et de la préfecture (50 policiers, 6 fourgons 5 voitures banalisées dont la BAC) ont expulsé le squat où vivait des familles albanaises et Roms situé au 26 avenue Monin à Villeurbannne, quartier de la Feyssine.
La maison avait d’abord hébergé des mineurs isolés puis des familles albanaises et Roms avec enfants. La mairie de Villeurbanne a assuré reloger les familles avec enfants mais pas les adultes et autres personnes vulnérables en situation de handicap ou non et sans enfants.
La mairie de Villeurbanne par l’intermédiaire d’une de ses représentantes a dit lorsqu’il lui a été posé la question de savoir où seront logés les adultes « ils sont grands ils n’ont qu’à se démerder. » Elle a assuré que la mairie de Villeurbanne va signer cette après-midi le rachat de la maison à l’ancien propriétaire (un particulier). Elle a commenté le projet de la ville sur cette parcelle encore habitée du quartier de la Feyssine, en expliquant qu’ils souhaitaient construire des stades de foot en compensation du rasement d’autres stades situés dans la ville. La représentante assure d’un projet imminent alors que plusieurs maisons sont encore habités (location, propriétaire, etc.).

À 8h ce matin lorsque nous nous sommes présentés en tant que voisins pour s’enquérir de la situation, nous n’avons pas remarqué sur place d’huissier. Nous n’avons pas constaté la semaine précédente de commandement de quitter les lieux. Par ailleurs nous trouvons la situation incompréhensible et nous posons la question de la légalité de cette expulsion. En effet, le jugement d’expulsion date de plus d’un an (26 juillet 2018), les habitants précédents étant parti de ce logement, l’huissier venu constater l’occupation des lieux avait sciemment laissé les familles occupants par la suite les lieux dans la maison tout en s’enquérant d’avoir procédé à l’expulsion. Aucune nouvelle procédure n’avait été lancée.
À 14h une vingtaine de personnes étaient encore sur le trottoir avec leurs affaires complètement hébétées. Il y avait notamment des enfants. On peut se demander si la mairie de Villeurbanne a bien relogé les familles comme ils le prétendent.


Des squats Ă  Lyon https://radar.squat.net/fr/groups/city/lyon/squated/squat
Des groupes Ă  Lyon https://radar.squat.net/fr/groups/city/lyon
Des événements à Lyon https://radar.squat.net/fr/events/city/Lyon


[Article publié le 30 juillet 2019 sur Rebellyon.]


Article publié le 30 Juil 2019 sur Fr.squat.net