Retours sur l’assemblée des assemblées à Commercy. On pourra lire quelques commentaires et un appel à ouvrir des maisons du peuple partout !

En supplement, la présentation audio des groupes présents ce 26 et 27 janvier dans la Meuse.

Gilets jaunes : appel de la première assemblée des assemblées

/ Commercy – 27 janvier 2019

Texte de l’appel :

Depuis le 17 novembre, du plus petit village du monde rural à la plus grande ville, nous nous sommes soulevés contre cette société profondément violente, injuste et insupportable. Nous ne nous laisserons plus faire ! Nous nous révoltons contre la vie chère, la précarité et la misère. Nous voulons, pour nos proches, nos familles et nos enfants, vivre dans la dignité. 26 milliardaires possèdent autant que la moitié de l’humanité, c’est inacceptable. Partageons la richesse et pas la misère ! Finissons-en avec les inégalités sociales ! Nous exigeons l’augmentation immédiate des salaires, des minimas sociaux, des allocations et des pensions, le droit inconditionnel au logement et à la santé, à l’éducation, des services publics gratuits et pour tous.

(…)

Nous, Gilets Jaunes, invitons chacun avec ses moyens, à sa mesure, à nous rejoindre. Nous appelons à poursuivre les actes (acte 12 contre les violences policières devant les commissariats, actes 13, 14…), à continuer les occupations des ronds-points et le blocage de l’économie, à construire une grève massive et reconductible à partir du 5 février. Nous appelons à former des comités sur les lieux de travail, d’études et partout ailleurs pour que cette grève puisse être construite à la base par les grévistes eux-mêmes. Prenons nos affaires en main ! Ne restez pas seuls, rejoignez-nous ! Organisons-nous de façon démocratique, autonome et indépendante ! Cette assemblée des assemblées est une étape importante qui nous permet de discuter de nos revendications et de nos moyens d’actions. Fédérons-nous pour transformer la société ! Nous proposons à l’ensemble des Gilets Jaunes de faire circuler cet appel. Si, en tant que groupe gilets jaunes, il vous convient, envoyez votre signature à Commercy ([email protected]). N’hésitez pas à discuter et formuler des propositions pour les prochaines « Assemblées des assemblées », que nous préparons d’ores et déjà.

Macron démission !

Vive le pouvoir au peuple, pour le peuple et par le peuple !

L’Assemblée des assemblées,

Commercy, le 27 janvier 2019. »

Lire tout l’appel sur Manif’Est

Présentation des 75 groupes de Gilets Jaunes représentés à Commercy

Ce week-end étaient présentes à l’Assemblée des assemblées organisée à Commercy 75 délégations venues de partout en France.

Présentation Audio des groupes lors de ce moment que l’on espère historique.

Ecouter la présentation et un bonus sur Manif’Est

Commentaires

Pesanteur inévitable des compromis

Même si cet appel a le mérite de remettre le social en avant, on y sent toute la pesanteur des compromis discutés âprement. Par exemple en dénonçant les agressions des groupes fachos organisés en les appelant des « groupuscules violents » sans les nommer explicitement. De même on parle de « transformation des institutions », mais dans quel cadre ? dans celui des institutions ? C’est ce qui ressort en remettant en avant le piège du référendum d’initiative citoyen et du mythe de la Constituante. On sent derrière ces revendications les militants de partis politiques pousser leurs pions. Et quand on parle de « la fin des privilèges des élus », cela veut-il dire qu’il y aura toujours des élus, un système représentatif ? Sans poser explicitement le principe du mandat impératif, de la révocabilité à chaque instant ?

(…)

Mais même si on y perd un peu de la fraîche poésie du premier appel de Commercy, ne boudons pas notre plaisir du moment de voir ces soixante-quinze délégations venues de tout l’Hexagone arriver à se réunir, à se parler, à créer ces moments de vie et de partage pour essayer de se fédérer horizontalement et avancer plus clairement vers une vraie remise en cause sociale. Faisons confiance au mouvement, le chemin sera long mais passionnant.

Lire tout l’article sur La Bogue

Gilets jaunes : Commercy était motivant, structurant, porteur de perspectives

(…)

La majorité des groupes se structurent autour des ronds-points ; souvent les cabanes constituent des QG d’organisation de la lutte et de prise des décisions collectives. On peut noter la particularité du groupe de Saint-Nazaire qui occupe un ancien bâtiment Pôle Emploi rebaptisé « Maison du peuple ». Souvent les militantes et militants construisent un lieu collectif, les forces répressives le détruisent, il est reconstruit dès le lendemain, démontrant ainsi le haut degré de détermination.

La féroce répression policière contre le mouvement est une constante, et elle s’accompagne de son cortège de blessé.es, éborgné.es, mutilé.es. Les outils de résistance développés sont divers, allant des cagnottes de soutien aux inculpé.es et mutilé.es à l’auto-organisation d’équipes de street-médics (médecins de rue), en passant des legal-teams pour le soutien juridique.

À noter : la forte représentation des femmes, qui sont les premières touchées par la précarité et subissent les violences patriarcales.

Des liens avec les salarié.es en lutte

Les liens entre gilets jaunes et salarié.es en lutte sont très divers, mais la méfiance justifiée envers « les bureaucraties syndicales qui trahissent » n’empêche pas que des liens se tissent, comme avec les postiers à Poitiers (86), avec les chauffeuses et chauffeurs VTC à Rungis (91), avec les salarié.es de STMicroelectronics à Crolles (38) luttant pour l’obtention d’une « prime Macron » ou encore avec l’appel unitaire Colère 44-FSU-CGT-Solidaires à Nantes (44)

.

(…)

Revendications sociales et fiscales au premier plan

Un questionnaire lancé en amont a permis de recueillir un panel de revendications, et compte tenu d’une collecte encore incomplète, les mandaté.es n’ont pu qu’évoquer les grands thèmes, sans les détailler, ceci pour éviter d’imposer des revendications aux différents groupes qui n’ont pas pu s’exprimer. Les questions sociales et fiscales sont les plus récurrentes, avec la redistribution des richesses : augmentation des salaires, des pensions et des allocations, baisse des taxes, etc.

(…)

La volonté est forte de ne pas laisser le pouvoir reprendre la main, notamment avec l’illusoire « grand débat » proposé par Macron. La dynamique est claire : promouvoir l’auto-organisation sous forme d’AG plutôt que sous forme d’animation Facebook, destituant ainsi les petites et petits chefs médiatiques autoproclamés, à l’image d’Éric Drouet ou du confusionniste Fly Rider.

La structuration avance

L’AG des AG a été traversée par un questionnement : est-elle légitime pour lancer un appel ? La décision a été longue à prendre. On a pu être frustré par cette lenteur, mais aussi y voir le respect d’un processus démocratique en construction. À la sortie du week-end, les mandaté.es ont finalement pu rédiger un appel à destination de tous les gilets jaunes dans lequel il est mentionné qu’il devra être discuté et voté dans les différentes AG locales.

Plusieurs questions sont restées en débat : l’appel à la grève générale avec ou pas la date du 5 février, dont les gilets jaunes semblent s’emparer ; le boycott ou la perturbation du « grand débat » ; le refus de se présenter aux élections ; l’autodéfense face aux violences policières, en bloquant par exemple les usines fabricants les armes policières, d’autant plus que le gouvernement compte faire passer sa loi liberticide dite « anticasseurs ».

(…)

Lire tout l’article sur le site de l’Alterntive Libertaire

Appel de Gilets Jaunes à créer des Maisons du Peuple partout

– 27 janvier 2019