Mai 22, 2022
Par Le Monde Libertaire
154 visites

C’est ainsi que Serge Utge-Royo nous a annoncé la fin du voyage de Victor Simal.

Son histoire, c’est celle de nombre de déracinés en mal d’Espagne. Né en 1944 de parents ayant vécu la Retirada en 1939, l’internement au sinistre camp de concentration d’Argelès-sur-Mer. Officiellement, 21 enfants de 3 ans ou moins y mourront, parmi eux, la sœur de Victor.

En 74, en Catalogne française, il commence à militer avec les libertaires. 75, Franco « la muerte » casse sa pipe dans son lit. L’Espagne ne se libèrera pas pour autant de son appareil policier, de sa sinistre Gardia civil. 78, la Gardia civil chasse le libertaire : douze sont arrêtés dont Victor Simal le 3 février à la frontière, Bernard Pensiot le 4 février à Barcelone. Après 3 jours de tortures, ce sera la prison Modelo de Barcelone pour 9 longs mois d’emprisonnement.

Victor Simal, photographe, journaliste caméraman, le racontera dans son film « La Modelo, prison de Barcelone Amis dessous la cendre » sorti l’année dernière.

Victor, 42 ans après, avait pu – journées « portes ouvertes » – retourner dans la prison en 2020…

Victor avait précédemment réalisé une vidéo Hommage à La Nueve 24 août 2016.
Pour Serge, son frangin d’enfance, il avait écrit le texte français d’Une énorme boule rouge
La suite de l’histoire, la maladie et puis la camarde qui n’est pas une camarade.
Que la terre te soit légère.




Source: Monde-libertaire.fr