DĂ©cembre 19, 2020
Par Partage Noir
276 visites


Au moment oĂč, aprĂšs avoir jouĂ© le rĂŽle que l’on connaĂźt, Griffuelhes se dĂ©cide — et c’est regrettable — Ă  abandonner ses fonctions Ă  la CGT, il nous a paru nĂ©cessaire de le prĂ©senter aux lecteurs.

Nous avons dĂ©jĂ , dans notre galerie d’hommes notoires, silhouettĂ© quelques militants du monde rĂ©volutionnaire ouvrier. A la vĂ©ritĂ©, parmi les renĂ©gats de la politique et les pantins de la littĂ©rature dont nous nous occupons d’ordinaire (Ă  quelques exceptions prĂšs), ces militants semblent dĂ©placĂ©s. Leur notoriĂ©tĂ©, point recherchĂ©e, et obtenue grĂące Ă  un labeur opiniĂątre et des efforts constants au profit de la classe ouvriĂšre, rivalise difficilement avec celle des forbans qui nous gouvernent ou des histrions qui nous amusent. Mais leur honnĂȘtetĂ©, leur courage, la rĂ©putation dont ils jouissent dans les milieux rĂ©volutionnaires font largement compensation. Que les oisifs et les badauds se soucient fort peu des hommes qui prĂ©parent l’avenir et complotent le monde de demain, c’est possible. Pour nous, nous avons la prĂ©tention de nous adresser surtout aux esprits curieux et sĂ©rieux, capables d’accorder leur attention Ă  d’autres personnages que Mme Steinheil et Ă  d’autres incidents que la reprĂ©sentation toujours imminente de Chantecler.




Source: Partage-noir.fr