Janvier 26, 2021
Par Dijoncter
135 visites


Elvis Bajrami, lycéen au Castel dont la famille était menacée d’expulsion, a annoncé ce mardi après-midi la régularisation de sa mère. La lutte qu’il a mené avec ses soutiens est victorieuse, il pourra continuer d’étudier en France.

On a été entendu !!! Mme Bajrami, ma mère peut enfin déposer le dossier “vie privée et familialeé en conformité avec la circulaire Valls du 28 novembre 2012 et rester aux côtés de sont fils de 17 ans. Elle a reçu ce jour en préfecture un récepissé, prélude au titre de séjour effectif.

Je remercie infiniment toutes les personnes qui m’ont aidé dans mon combat.

Elvis Bajrami

C’est par ce message publié ce mardi après-midi sur son compte Instagram qu’Elvis Bajrami a annoncé sa victoire dans son combat contre l’expulsion de sa famille. Il pourra donc continuer d’étudier au lycée du Castel.

Cette décision fait suite à un mois de mobilisation dans son lycée, sur les réseaux sociaux, et dans les médias. Elvis est ainsi parvenu à intervenir sur le plateau de l’émission « Touche pas à mon poaste », présentée par Cyrille Hanouna., ou encore à rencontrer l’eurodéputé Raphaël Glucksmann.

Après les régularisations de Laye Fodé Traoré, et de Ibrahima Barry, deux jeunes guinéens apprentis boulangers, le premier à Besançon, et le second à Dijon, c’est une nouvelle victoire pour les sans-papiers et leurs défenseurs. Elle vient prouver que quand les exilé·es sortent de l’ombre et viennent briser les clichés qui pèsent sur elles et eux, il devient difficile pour les autorités de persévérer dans leurs politiques inhumaines.




Source: Dijoncter.info