Juin 1, 2022
Par Campagne BDS France
159 visites

General Mills, la compagnie mère de Pillsbury, a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de pression de BDS contre sa production de produits Pillsbury dans la zone industrielle d’Atarot, une colonie israélienne illégale sur une terre palestinienne volée.

Date d’origine : 01/06/2022
Auteur : BNC
Traduit par : CG pour BDS France

Hier, General Mills a annoncé que la compagnie a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de pression de BDS.

En 2020, General Mills, compagnie mère de Pillsbury, a été listée dans la banque de données du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies qui réunit les compagnies complices d’activités dans les colonies illégales, à cause de la production par la compagnie de produits Pillsbury dans la zone industrielle d’Atarot, une colonie israélienne illégale sur une terre palestinienne volée. 

Des militants, des groupes de défense des droits humains et même des membres de la famille Pillsbury ont appelé la communauté internationale à #BoycottPillsbury après la publication de la banque de données du Conseil des droits de l’homme.

Le mouvement BDS salue la décision de General Mills comme une étape décisive dans la cessation de la complicité de la compagnie avec l’Israël de l’apartheid et les violations des droits humains des Palestiniens. 




Source: Bdsfrance.org