Il y a sept ans, une section CNT entamait une lutte éprouvante pour dénoncer la privatisation de la Petite Enfance entreprise par la Ville de Paris et sa gestion libérale des structures d’accueil du jeune enfant. A l’époque la Mairie, en choisissant l’entreprise People and Baby au détriment de l’associatif et du service public pas assez rentable et trop coûteux à leur yeux, cautionna de fait le privé au détriment du Public. C’est à ce moment-là que cinq salariées nouvellement employées par People and (…)


Communiqués de la CNT