Novembre 22, 2020
Par Indymedia Nantes
173 visites

– Un exemple d’am√©nagement autoritaire en pays nantais –

Dans la nuit du 17 au 18 novembre, huit arbres ont √©t√© abattus le long de la rivi√®re de la S√®vres √† Vertou, √† l’est de Nantes. Une op√©ration men√©e en secret par la mairie, qui suscite l‚Äô√©cŇďurement des riverains. Pendant la nuit, des b√Ľcherons coupaient les arbres et la police municipale √©tait pr√©sente pour ¬ę √©viter que d‚Äô√©ventuels citoyens n‚Äôentravent le d√©roulement de cette action ¬Ľ organis√©e en plein confinement. C‚Äôest un voisin r√©veill√© par le bruit qui a film√© la sc√®ne. Tout a √©t√© tr√®s rapide. Le lendemain, des habitants ont appos√© des pancartes d√©non√ßant ce ¬ę vandalisme ¬Ľ sur les souches.

126810073_3518166648219483_3771919086347186040_o-medium

C’est un cas local d’abus de pouvoir et de destruction de l’environnement dans le vignoble nantais. Depuis la rentr√©e, les habitants et habitantes de Vertou sont en lutte pour pr√©server les arbres de la Commune. Dans le cadre du r√©am√©nagement du parc de la S√®vre, 38 arbres devaient √™tre abattus, des ch√™nes de marais, des √©rables ou encore des marronniers. Les habitants ont donc lanc√© une p√©tition en octobre qui rassemble √† ce jour plus de 38 000 signatures. Le maire avait recul√©. Temporairement.

Apr√®s la destruction par surprise des arbres, la secr√©taire de l‚Äôassociation de sauvegarde de l‚Äôenvironnement de Vertou parle d’une ¬ęterrible nouvelle ¬Ľ, ¬ę nous √©tions en discussion, le maire avait convenu de nous proposer de nouvelles rencontres pour nous tenir inform√©s de l‚Äôavanc√©e des ajustements. Nous sommes choqu√©s. Les √©lus eux-m√™mes ont √©t√© inform√© de l’abattage vers 8 heures du matin alors qu’il avait d√©j√† eu lieu ¬Ľ.

Derri√®re ces abattages, le projet est de b√©tonner les berges et de remplacer les arbres par des lampadaires double projecteurs de 9 m√®tres de haut en bord de S√®vre. ¬ę C‚Äôest une catastrophe pour la biodiversit√© ¬Ľ nous √©crivait une opposante au d√©but de l’automne, qui participait √† des recours collectifs contre l’am√©nagement. La mairie a pr√©f√©r√© passer en force avant la fin des recours.

¬ę Ce ne sont que quelques arbres ¬Ľ direz vous peut-√™tre. Mais cet √©cosyst√®me local comptait beaucoup pour les habitants et habitantes de Vertou. La destruction d’arbres a aussi √©t√© d√©cid√©e en toute opacit√© au cŇďur de Nantes par la mairie il y a quelques mois. Et surtout, dans un d√©partement tr√®s mobilis√© pour l’environnement, cette fa√ßon de faire r√©v√®le encore une fois les pratiques autoritaires et cyniques des autorit√©s locales ou nationales : le passage en force, le mensonge et la destruction pour imposer des projets impopulaires. Comble de l’histoire ? Le maire de droite a men√© campagne avec le slogan ¬ę Vertou, naturellement ¬Ľ !




Source: Nantes.indymedia.org