Peut-on se centrer exclusivement, par exemple, sur le soutien au peuple palestinien qui lutte pour l’autodétermination, un droit basique, minimal, reconnu comme légitime par l’ensemble des institutions et des peuples de la planète et ignorer l’état de destruction, d’extinction massive, parfois irréversible du vivant et de la planète terre ?

L’urgence vitale quotidienne, les assassinats, emprisonnements et autres persécutions que subissent les Palestinien.e.s quotidiennement justifient t-ils que l’on se détourne d’un désastre écologique global à venir, alors même que ces désastres écologiques (pollution de l’eau, de l’air, problèmes d’énergies, destruction des terres), sont massivement présents et responsables de la catastrophe humanitaire dans la Bande de Gaza ?

Peut-on se centrer exclusivement sur la question climatique, sur l’extinction massive des espèces animales, humaines et végétales et ignorer, par exemple l’extinction actuelle, le génocide progressif du peuple Palestinien soumis aux massacres de masse et individuels d’un système de colonisation de peuplement et d’ apartheid, qui de l’avis même des Sud- Africains est pire que celui qu’ils ont subi ? Peut-on au nom de l’avenir de « nos enfants » et des menaces qui pèsent sur eux se détourner de l’absence d’avenir depuis des décennies de tout un peuple (Palestinien) et des massacres répétés, de la répression et privation de droits qui sont le lot quotidien des enfants palestiniens ?

Certain.e.s s’en accommodent, ignorant l’un ou l’autre des problèmes. D’autres mettent en avant la priorité de l’un sur l’autre. Beaucoup compatissent, voire pâtissent de l’impossibilité apparente à articuler les deux types de problèmes. On a pris ici l’exemple de la Palestine car c’est l’objet de notre investissement mais on pourrait parler du Yemen, des pays d’Afrique, de la Syrie en tant que cause à défendre.

Ne serions-nous pas les héritiers d’une conception de la solidarité marquée par le colonialisme ? Décoloniser la solidarité ne serait-elle pas une voie à chercher et à construire pour trouver des transitions entre des univers en apparence distincts ?

Cet article publié par « eXtinction-Rébellion » ouvre des pistes de réflexion, tout comme l’excellente présentation du livre d’Arturo Escobar par Claire Gallien (Université Paul Valéry).

Nous les partageons avec vous.

CCIPPP34

Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien 34


Article publié le 12 Sep 2019 sur Lepressoir-info.org