Novembre 2, 2017
Par Rebellyon
327 visites


Suite à l’audience du lundi 30 octobre, le Tribunal Administratif a rendu son ordonnance validant l’expulsion de la parcelle de l’esplanade Mandela actuellement occupée par 160 réfugié.e.s. Le collectif de soutien condamne fermement cette décision de justice sur demande de la Métropole. Soyez nombreux.e.s a la prochaine alerte pour soutenir et aider les migrant-e-s dans cette nouvelle periode de grande détresse.

Le Tribunal Administratif a rendu son ordonnance validant l’expulsion de la parcelle actuellement occupée par les migrant-e-s (suite à l’audience du lundi 30 octobre 2017).

Nous condamnons fermement cette décision de justice sur demande de la Métropole. Nous considérons en effet qu’il s’agit la d’une mise en danger des 160 migrant.e.s.

“Il est enjoint aux personnes occupant sans droit ni titre la parcelle cadastrée DR 196 sise dans le 3ème arrondissement de Lyon, ainsi qu’à tous occupants de leur chef, de libérer sans délai cet espace, avec leurs biens”

Il a été retenu que l’esplanade est une annexe nécessaire des voies de circulation et que le terrain n’offre pas une sécurité nécessaire permettant l’accueil des occupants.

Quand pourrait avoir lieu cette expulsion ?

L’ordonnance précise que le juge administratif n’ordonne pas à la Préfecture le recours aux forces publiques, mais que c’est à la Métropole de Lyon de demander cette intervention auprès de la Préfecture.

Notons que l’argument de la trêve hivernale ne peut être retenu que sur des terrains et des bâtiments privés ce qui n’est pas le cas pour cette parcelle qui appartient à la Métropole.

Que va-t-il se passer maintenant ?

Un jour, entre 6h et 7h du matin, des migrant-e-s nous indiqueront la présence des forces de l’ordre.

Notre collectif donnera l’alerte par sms à de très nombreux militants qui nous ont / auront laissé leur numéro de téléphone (envoyez nous votre numéro à agirmigrantslyon (at) yahoo.com).

Lors des 5 expulsions précédentes :

– l’expulsion en elle-même se passe dans le calme à très très grand renfort de cars de police

– une chasse à l’homme a lieu ensuite dans les rues de Lyon sur plusieurs jours. Les forces de l’ordre poursuivent et harcèlent les petits groupes de migrant-e-s pour les empêcher de ré-implanter leurs tentes

– des vigiles sont placés dans tous les parcs publics alentour

Notre rôle en tant que collectif de citoyens est de soutenir, aider et dénoncer cette situation inacceptable.



Venez nombreux.e.s a la prochaine alerte pour soutenir et aider les migrant.e.s dans cette nouvelle période de grande détresse.

+ d’info sur le collectif ici : http://agirmigrantslyon.over-blog.com/




Source: