Grande mobilisation contre le projet CigĂ©o : pour refuser l’enfouissement des dĂ©chets radioactifs, le dialogue orchestrĂ© et la pseudo-concertation, les prochains coups de pelles et de pioches (ou plutĂŽt de bulldozer !), on se retrouve Ă  Nancy le week-end des 29 et 29 septembre !


Fin avril nous vous informions du report de Vent de Bure aprĂšs avoir pris en compte les remarques de comitĂ©s de soutien. MERCI de nous avoir fait remonter vos rĂ©flexions et vos attentes : dĂ©placer une date n’est jamais une dĂ©cision facile Ă  prendre, mais cela nous a Ă©tĂ© rendu plus aisĂ© en ayant le sentiment de rĂ©pondre Ă  vos demandes, vous qui organisez la dĂ©centralisation de la lutte contre le projet CigĂ©o. Organiser les temps forts en commun et permettre Ă  chacun-e de venir est l’étape qu’il ne faut pas brĂ»ler.

Le contexte n’a pas changĂ© (1) et ce qui avait Ă©tĂ© dit reste le moteur de Vent de Bure.

Le temps presse. Les Ă©chĂ©ances arrivent (2). Les travaux prĂ©paratoires (3) sur place sont suspendus pendant le dĂ©bat public sur le Plan national de gestion des matiĂšres et des dĂ©chets radioactifs (PNGMDR). Cela signifie qu’ils pourraient reprendre Ă  la fin de ce moratoire.. qui se termine le 25 septembre avec la fin de ce dĂ©bat ! Pour rappel, nous avons fait le choix au niveau local accompagnĂ© de certaines ONG de ne pas y participer : le maquillage dĂ©mocratique, le rafistolage technique, nous avons assez donnĂ©. Pour refuser l’enfouissement des dĂ©chets radioactifs, le dialogue orchestrĂ© et la pseudo-concertation, les prochains coups de pelles et de pioches (ou plutĂŽt de bulldozer !), retrouvons nous dĂšs le samedi 28 septembre dans les rues de Nancy, pour le temps fort de notre mobilisation !



Tout concorde, tous les vents sont orientĂ©s sur fin septembre, mettons tout en oeuvre pour contribuer Ă  ce qu’ils n’oublient d’emporter personne :

– durant tout l’étĂ©, distribuez affiches et flyers sur les festivals, manifs, rencontres en tout genre ! Agitez vos drapeaux VENT DE BURE ! Tout est tĂ©lĂ©chargeable ici, et nous pouvons aussi vous en envoyer !

– pour permettre Ă  un maximum de personnes de venir, rien de tel que des bus, nous vous incitons fortement Ă  en organiser : surtout dites-le nous, que l’on ajoute les dĂ©parts au fur et Ă  mesure sur cette page !

Premiers Ă©lĂ©ments de programme :

– SAMEDI 28 SEPTEMBRE, le temps fort : mobilisation dans Nancy, on se retrouve Cour Leopold ! Le soir, convergence dans les hauteurs de Nancy Ă  Vandoeuvre pour des concerts et un banquet ! Bien sĂ»r, vous pourrez planter votre tente !

– DIMANCHE 29 SEPTEMBRE : en cours de programmation afin que l’on ne se quitte pas comme ça ! Toutes les idĂ©es sont bonnes Ă  prendre : si vous avez des envies ou des suggestions pour rendre la mobilisation la plus belle, Ă©crivez-nous !

Pour toutes questions, informations, propositions :

– l’adresse contact reste : ventdebure chez riseup.net

– le numĂ©ro de tĂ©l reste : 06 50 69 72 61



Nous voyons Vent de Bure comme une Ă©tape mobilisatrice pour la suite, un nouveau coup d’envoi nĂ©cessaire pour affronter la suite imminente, l’expression de notre joie Ă  se retrouver : ne le manquons pas !

L’équipe de Vent de Bure

(1) En 2018 et en 2019, nous avons fait l’expĂ©rience d’un combat acharnĂ© et mĂ©thodique de la part des autoritĂ©s, visant Ă  anĂ©antir toutes formes de contestations. Sur le territoire, nos espaces ont Ă©tĂ© militarisĂ©s. Nous avons Ă©tĂ© dĂ©possĂ©dĂ©s de nos lieux de vie, expulsĂ©-es du Bois Lejuc, visitĂ©-es de maniĂšre rĂ©pĂ©tĂ©e et illĂ©gale dans la Maison de RĂ©sistance par les forces de l’ordre qui nettoient Ă  chaque fois au karcher le peu d’intimitĂ© qu’il nous reste. Nos gestes et nos paroles ont Ă©tĂ© criminalisĂ©s. Nos amitiĂ©s et notre dĂ©termination Ă  lutter contre le plus gros projet industriel europĂ©en ont Ă©tĂ© traduites judiciairement par une instruction comme « associations de malfaiteurs Â». Bataille aprĂšs bataille, nous avons dĂ» faire face sur le terrain, dans nos idĂ©es comme dans nos cƓurs, Ă  une stratĂ©gie de l’épuisement et de la division. MalgrĂ© cela, nous ne cessons pas de combattre. Tout d’abord, en restant solidaires et lucides quant aux poursuites judiciaires employĂ©es contre nous : si lutter contre un projet d’enfouissement de dĂ©chets radioactifs imposĂ© depuis 25 ans alors que tous les signaux sont au rouge fait de nous des malfaiteur-es, alors OUI : nous sommes toutes et tous malfaiteur-es ! Ensuite, en montrant qui se cache derriĂšre ces masques de malfaiteurs que l’on nous a enfilĂ©s par la force : depuis fin 2018 en poursuivant le travail de fond avec notre cycle de confĂ©rences dans tout le Grand-Est, en chĂ©rissant nos liens et en en crĂ©ant des nouveaux avec l’Atomik Tour partout en France. En tissant la toile de la rĂ©sistance en continu. En aoĂ»t, en faisant la fĂȘte aux Bure’lesques autour de thĂ©Ăątres, projections et confĂ©rences. Et fin septembre, en nous mobilisant. Qu’on se le dise, il est nĂ©cessaire de faire une dĂ©monstration : de notre motivation qui ne s’est pas Ă©vaporĂ©e, de notre dĂ©termination qui ne s’est pas Ă©tiolĂ©e. Au contraire. 2019 est une annĂ©e historique qui rappelle combien nous sommes acteurs et actrices de notre histoire. Reprenons nos souffles, mĂȘlons nos airs respectifs pour les transformer en tempĂȘte et laissons nos corps surfer sur ces vents favorables qui nous rassembleront en ce dĂ©but d’automne. CrĂ©ons notre propre courant !

(2) Si la lutte contre CigĂ©o a manquĂ© de prise les mois passĂ©s, c’est aussi parce l’annĂ©e 2019 est pour le projet une phase administrative, une annĂ©e « blanche Â». Mais malgrĂ© les failles scientifiques, financiĂšres, Ă©thiques, sociales, environnementales, la machine avance dangereusement. La dĂ©claration d’utilitĂ© publique (DUP) pourrait ĂȘtre dĂ©posĂ©e durant cette fin d’annĂ©e 2019, la dĂ©claration d’autorisation de crĂ©ation (DAC) en 2020.

(3) Sur le terrain, des travaux de trĂšs grande envergure (raccordement Ă©lectrique, alimentation en eau, raccordements ferroviaires et routiers
) viendront modifier le territoire en profondeur afin que tout soit prĂȘt pour la construction du centre s’il venait Ă  ĂȘtre autorisĂ©. Ne doutons pas un instant qu’il le sera si tous ces travaux sont rĂ©alisĂ©s. Pour nous ces travaux dits « prĂ©paratoires Â» ne sont rien d’autre que le feu vert dĂ©guisĂ© de la construction du centre.


Article publié le 31 Juil 2019 sur Millebabords.org