Avril 16, 2021
Par Le Poing
184 visites




Deuxième vendredi de la guillotine de la perte de nos droits sociaux à Montpellier

Devant le Centre Chorégraphique, ce vendredi, la Criée qui fait office d’assemblée générale est un peu moins fournie que la semaine dernière. Entre 60 et 80 personnes prendront le chemin de la Comédie pour venir se faire guillotiner au guichet de l’injustice sociale sur le parvis de l’Opéra.

Les occupants du CCN/ Théâtre des 13 Vents / théâtre de la Plume à Montpellier ont rencontré les élu(e)s de la région qui soutiennent le mouvement sans pour autant apporter de réponses concrètes pour l’instant aux revendications énoncée. Quant au gouvernement il se complaît « dans un silence interminable où le virus à deux vitesses est vraiment devenu une évidence. »

Clara de la scène nationale du Cratère à Alès énonce leur communiqué : « depuis plus d’un mois le théâtre est occupé par des artistes et des techniciens, mais pas que ! Il y a aussi des précaires de l’emploi, des chômeurs, des militants et tout ce monde-là demande le retrait de la réforme de l’assurance chômage et s’opposent également à la loi sécurité globale et à l’incroyable gestion de la crise sanitaire et de la crise climatique. Nous sommes déterminés(e)s à mettre en place des changements profonds de ce système et à tout faire pour cette cause globale d’une société enfin juste et raisonnable. Nous nous battons pour toutes et tous, précaires et générations futures, il nous faut prendre la mesure du silence et du mépris qui nous est infligé. »
Des interventions détailleront la dangerosité de cette réforme de l’assurance chômage, certain ont cité l’émission diffusée jeudi 15 Avril « A l’air libre » de Médiapart, en accès libre, qui décortique et analyse « cette réforme qui est la fin des indemnisations »

Aujourd’hui les occupations continuent d’augmenter, plus d’une centaine maintenant et ce mouvement gagne des scènes à l’étranger comme à Napoli et Milano ! (Ici la carte mise à jour quotidiennement des occupations de lieux culturels.)
Un calendrier de luttes et de convergences des luttes devient une évidence d’ici le 1er juillet, date où les deux réformes : Assurance chômage et Loi de sécurité globale entreront en action.
Demain samedi 17 avril 11H Place Carnot manifestation contre la mise en place de la LSG qui doit être validée d’ici quatre semaines par le Conseil Constitutionnel 

Puis à 14H devant la préfecture conférence de presse des gilets jaunes

Le prochain vendredi de la Colère le vendredi 23 Avril à 12H30 devant le CCN occupé pour une manifestation à appel national : « Amène ton monde dans la rage et la joie » manifestation musicale et festive revendicative avec intervention artistique et technique. Nouveau vendredi de la Colère le vendredi 30 avril et surtout un appel à se retrouver à 10H30 devant le CCN occupé pour la manifestation du 1er mai.

Des interventions détailleront la dangerosité de cette réforme de l’assurance chômage, on peut regarder l’émission diffusée jeudi 15 Avril « A l’air libre » de Médiapart en accès libre qui décortique et analyse « cette réforme qui est la fin des indemnisations »




Source: Lepoing.net