Acte IX “Retour aux sources”

VENDREDI 19 AVRIL RDV 10H devant le ThĂ©Ăątre de la CitĂ© (TNT) – Toulouse

FIN DU MOI, DÉBUT DU NOUS !

CONTRE LA PRÉCARISATION !

BOSSE OU CRÈVE !

LA VIE REPREND SES DROITS !

LA VERITABLE INSÉCURITÉ EST CELLE DE LA PRÉCARITÉ !

ILS DISENT MINIMAS SOCIAUX POUR NE PAS DIRE MAXIMAS PATRONAUX !

PRÉCAIRE BOSSE ET TAIS-TOI !

POGNON DE DINGUE !

TRAVERSE LA RUE !

IL Y A CEUX QUI FONT LES RÉFORMES , IL Y A CEUX QUI EN CRÈVENT !

SÉPARATION DU MEDEF ET DE L’ÉTAT !


AprĂšs l’échec des nĂ©gociations de l’Assurance ChĂŽmage-UNEDIC, syndicats et patronat ne s’étant pas mis d’accord, le gouvernement doit reprendre la main pour imposer les 3,9 milliards d’économie qu’il souhaite faire sur le dos des chĂŽmeurs-es.

Parce que NOUS NE L’ACCEPTONS PAS, Ă  Toulouse nous AVONS OCCUPE et MANIFESTE ces derniĂšres semaines :

le 22 fĂ©vrier / ACTE I l’agence Occitane

le 1er Mars / ACTE II l’agence de Jolimont

le 4 mars / ACTE III l’agence de Bellefontaine

le 11 mars / ACTE IV l’agence de St-Michel

le 14 mars / ACTE V, le Salon du TAF au Parc des Expositions de Toulouse

le 18 mars / Acte VI, les locaux de TINGARI (ex-INGEUS), sous-traitant de PĂŽle emploi

le 28 mars / Acte VII, manifestation devant l’agence de Borderouge protĂ©gĂ©e par la police

le 12 avril / Acte VIII collage de Printemps Ă  la Direction rĂ©gionale Occitanie Balma de PĂŽle Emploi, celle qui radie et centralise les dossiers !

Parce qu’on en a marre des diktats du MEDEF et du gouvernement qui au nom du profit et de la rentabilitĂ© organisent la prĂ©caritĂ© et jettent Ă  la rue des centaines de milliers de personnes,

NOUS, chÎmeurs-es, précaires, intérimaires, intermittent-es en lutte et salarié-es,

dĂ©terminĂ©-es, appelons Ă  une nouvelle action :

Acte IX “Retour aux sources”

VENDREDI 19 AVRIL

RDV 10H devant le ThĂ©Ăątre de la CitĂ© (TNT) – Toulouse

Soyons nombreux :

- contre le dĂ©cret de la honte du 28/12/18 aggravant les sanctions et les radiations des demandeurs d’emploi

- contre la lettre de cadrage du gouvernement imposant 3,9 milliards d’économies sur le dos des chĂŽmeurs-es et des prĂ©caires

- contre les suppressions de nos cotisations – partie mutualisĂ©e – de nos salaires et la mise sous tutelle de l’assurance chĂŽmage (UnĂ©dic) par l’Etat

Nous exigeons l’arrĂȘt des contrĂŽles, des radiations et l’indemnisation de tou.tes les chĂŽmeurs-es (minimum SMIC)

A TRAVAIL DISCONTINU, SALAIRE CONTINU POUR TOUTES ET TOUS !

CE QUE NOUS DEFENDONS , NOUS LE DEFENDONS POUR TOUTES ET TOUS !




Source: