Avril 26, 2016
Par Nouvelle Turquie
12 visites


ozgur_geleceke_polis_baskini_h66170_b64beLa chasse aux opposants continue en Turquie. Déjà très remarqué par les opérations contre les journalistes étrangers cette semaine, le gouvernement turc continue en arrêtant des journalistes du journal d’opposition Özgür Gelecek, ainsi que des dizaines de militant.es du Partizan. Il déclare avoir effectué cette opération contre le TKP/ML, organisation révolutionnaire très active ces derniers temps, ainsi que contre sa guérilla le TiKKO.

Istanbul : La police a effectué une vaste opération d’arrestation contre les journalistes du journal Özgür Gelecek et le Partizan ; alors que 3 journalistes sont interpelés, un grand nombre de travailleurs du journal et de militants du Partizan sont mis en garde à vue.

Ce matin à 5h00 à Istanbul, plusieurs perquisitions ont été effectuées au même moment contre les journalistes et les distributeurs du journal Özgür Gelecek. Les interpelé.es ont été placé.es en garde à vue.

Dans cette opération, que le Département Politique déclare avoir organisé contre le TKP/ML – TiKKO, les journalistes Sevil Doğan et Rahime Karvar ont été arrêtées. Avec elles, un autre journaliste d’Özgür Gelecek, Tufan Çiçek, a été interpelé à Erzurum.

Perquisitions simultanées dans plusieurs districts d’Istanbul

D’après les premières informations, des perquisitions simultanées ont eu lieux dans les quartiers de Kartal, Sarıgazi, 1 Mayıs, Gülsuyu, Avcılar, Esenyurt- Kıraç et Bahçelievler. Un grand nombre de journalistes d’Özgür Gelecek et de militant.es du Partizan ont été interpelé.es.

Les noms de ces personnes nous sont parvenues : les journalistes Sevil Doğan, Rahime Karvar et Tufan Çiçek ; les militant.es du Partizan Aysel Kaya Vurucu, Müslüm Cevahir Vurucu, Gülhanım Aslandoğan, Ali Yetgin, Himmet Yıldız,Fatma Kuşçu, Necati Arslan, Veysel Arslan, Ergül Akyol, Can Çarpar, Ekin Babacanoğlu, Gökhan Sarıtoprak, Mehmet Ay, Gökhan Uzun, Adilcan Özdoğan, Bulut Doğan, Özer Çorlu ; un jeune du YDG Soner Dobriç et un membre de l’ESP Aysun Çelik.

Les informations fournies par les avocats attestent de la décision de placement en détention pour 29 personnes.

Plusieurs personnes recherchées n’ont toujours pas été interpelées.

Les interpelé.es ont toutes et tous été emmené.es au Département de la Sécurité Intérieure.

Traduit de: http://www.ozgurgelecek.org/manset-haberler/20090-oezguer-gelecek-gazetesi-calanlar-ve-okurlarna-ev-baskn.html




Source: