Avril 3, 2020
Par Paris Luttes
86 visites


L’émission complète

L’émission (50 minutes) comporte :

Une définition du validisme au sens strict comme système d’oppression et de discrimination des personnes en situation de handicap, du validisme au sens large comme pathologisation des personnes opprimées et du darwinisme social comme légitimation de l’élimination structurelle (laissez-faire libéral) ou même active (eugénisme négatif : stérilisations forcées et/ou élimination physique) de ces deux catégories ;

Une critique du darwinisme social de l’actuelle gestion de crise sanitaire, qui laisse s’exposer au coronavirus principalement des prolétaires (en-dehors du personnel médical) et qui est prêt au sacrifice des personnes âgées, migrantes, prisonnières, psychiatrisées ou sans abri, après avoir une prise des mesures de confinement uniquement au dernier moment pour des raisons économiques ;

Une analyse critique du discours validiste des promoteurs de l’ « immunité collective » comme seule réponse au coronavirus au nom de l’économie et sa « santé » ;

Une critique du confinement à deux vitesses, entre des prolétaires sur-exploité-es en télétravail et/ou confiné-e-s dans des espaces très restreints (donc davantage favorables à une contagion) et des cadres faisant du télé-travail depuis leur confortable domicile (sans parler d’une gestion policière très différenciée des autorisations de sortie des un-e-s et des autres) ;

Un rappel de l’impératif de solidarité vis-à-vis des prolétaires du monde entier et des plus fragiles d’entre nous, contre l’impératif de croissance capitaliste et son darwinisme social et contre l’individualisme validiste d’une certaine extrême-gauche, et pour une “biopolitique” communiste libertaire et non un retour au keynésianisme et à son paternalisme autoritaire.




Source: Paris-luttes.info