Ce matin à la fac, nous avons appris la venue du ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, acteur du gouvernement libéral de Macron. Il est connu pour ses propos islamophobes sur le voile, pour sa réforme qui creuse les inégalités dans les lycées et il a aussi soutenu la loi O.R.E (Parcoursup) qui instaure la sélection à l’Université. Nous ne pouvons pas cautionner la venue de cet homme invité par la faculté de Tours. Mais Michou n’a pas daigné pointer son nez. À la place, notre cher président d’Université, Vendrix, copain copain de Macron, a commencé un discours totalement déconnecté sur la précarité étudiante. En effet, depuis plusieurs semaines, les étudiant.e.s se mobilisent dans toutes les facs de France, et notamment depuis la tentative de suicide d’un camarade de Lyon. Comme il l’a si bien dit :

J’accuse Macton, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué. Vive le socialisme, vive l’autogestion, vive la sécu.

Nous étudiant.e.s, précaires, personnes trans, racisé.e.s, femmes, non binaires, non racisé.e.s, hommes, nous avons décidé de ne pas laisser se dérouler tranquillement ces discours dans leur hypocrisie bourgeoise alors que les étudiant.e.s crèvent la faim et crèvent de froid. Nous avons donc perturbé leur rassemblement à coups de slogans, et pour bien fêter cela, quelques joyeusetés ont été lancées.

Le mouvement de Tours ne fait que commencer, nous vous invitons à nous rejoindre.

Université ouverte à toustes ! Retrait de la loi O.R.E et suppression de l’augmentation des frais universitaires pour les étudiant.e.s étranger.e.s ! Salaire à vie inconditionnel !

Étudiant.e.s, retraité.e.s, personnel soignant, cheminot.e.s, lycéen.ne.s, exilé.e.s, gilets jaunes,… toustes dans la rue le 5 décembre et à jamais !


Article publié le 22 Nov 2019 sur Larotative.info