Lettre ouverte à Madame la Ministre de la famille, de l’enfance et des droits des femmes Laurence Rossignol.

Une voix s’élève pour l’honneur des femmes.

Une voix s’élève et nous nous sentons moins isolées. Cela fait déjà plusieurs années, nous nous sommes exprimées contre le port du voile en tant que symbole d’inégalités des sexes, que nous avons vu se multiplier.

Nous vivons dans ce qu’on appelle les « quartiers » où nous subissons des réflexions des islamistes de plus en plus nombreux, de plus en plus arrogants. Où les mineures se voilent à la sortie des cours quand elles ne disparaissent pas au Mali ou en Syrie.

Enfin une voix s’élève au-dessus du cloaque multiculturaliste dans lequel chacun perd son âme à force de concessions. Nous sommes pour tout ce qui libère la femme du poids des religions, revues et corrigées par un patriarcat qui veut brider la vie des femmes.

Nous remercions aussi cette voix parce que nous sommes solidaires de nos sœurs vivant dans les pays où elles n’ont pas d’autre choix que de subir des lois contraires à la dignité humaine.

Les critiques à votre égard viennent de ceux qui nous stigmatisent et qui considèrent que les valeurs fondamentales de la République ne nous concernent pas pour nous enfermer dans un communautarisme anachronique.

Merci Madame la Ministre de nous considérer Françaises à part entière et non Françaises à part.