Septembre 30, 2022
Par Expansive
238 visites

Cette semaine, nous avons participé au rassemblement en soutien aux manifestations en Iran et dans de nombreux pays contre les féminicides et le gouvernement autoritaire iranien. 💜

Puis mercredi, c’était le rassemblement organisé par le Planning Familial, parce que la lutte pour l’accès effectif à l’ IVG est loin d’être terminée du fait de la réduction du financement de l’hôpital public. 💜

Et ce jeudi, troisième sortie sur le terrain, avec la manifestation pour la survie, contre l’inflation, contre les milliards et les profits exorbitants des entreprises cotées en bourse, et pour entamer le rapport de force contre la réforme des retraites – réforme qui avait été suspendue en 2020 après quelques semaines de grèves massives et déterminées. ☀️

Donc ce jeudi, nous étions plusieurs milliers dans les rues de Rennes, entre 3500 et 6000 selon les estimations. Mais surtout, il y avait des personnes qui faisaient grève pour la première fois depuis longtemps, voire pour la première fois de leur vie, car là ça sent trop le roussi pour l’hiver. Manger, se chauffer, se loger, on va devoir faire des choix apparemment. 🤲

Donc parmi d’autres, nous avons croisé le cortège de personnes exilées, avec ou sans logements, en demande d’asile ou sans papiers, les membres de plusieurs associations de soutien et contre le racisme, toutes les ATSEM d’une école de Nouvoitou, des prof du lycée agricole du Rheu, des surveillant·es de la Vie Scolaire de plusieurs collèges et lycées de Rennes et alentours, et des étudiant·es en Droit, de Rennes 1 et de Rennes 2, des aides soignantes des EPHAD, ou encore des cheminot·es… 🤩

Dans notre cortège féministe, nous avons pu chanter et crier tant le monde que nous offre Darmanin ou Macron nous débecte : Macron nous fait la guerre, et sa police aussi, mais nous on fait la grève, pour bloquer le pays. Oui, bloquer le pays pour débloquer les possibles, augmenter le rapport de force. On n y est pas encore, mais on travaille dans ce sens, en faisant du lien avec les syndicats, en soutenant les grèves, en préparant la grève du 8 mars 2023 avec diverses organisations (CNT, NPA, Planning Familial, Solidaires, et d’autres réfléchissent à rejoindre ce travail collectif). ⚡️

Nous avons également pu nous faire entendre sur le danger fasciste (Nous sommes tous·tes antifascistes, Et les fachos c’est dégueulasse !), l’internationalisme (Solidaires, au-delà des frontières), rappeler que nous ne pensons pas que le patronat nous offrira quoi que ce soit comme espoir émancipateur (Patrie, Patrons, Patriarcat, Mêmes racines, même combat ! ou bien Le patriarcat au feu, les patrons au milieu), et puis encore que les hôpitaux doivent être financés comme les antennes du Planning Familial plutôt que d’augmenter les crédits de guerre (Plus d’argent pour la santé, pas pour les flics, ni pour l’armée ! et De l’argent il en faut, pour les plannings familiaux, de l’argent il y en a, dans les caisses du patronat !). 🔥

Pour finir, nous avons été ravi·es de pouvoir rencontrer de nouvelles travailleuses du soin et d’autres secteurs, de nombreuses travailleuses précaires prêtes à s’organiser avec nous. 🌬

Prochaine réunion, c’est lundi, le 3 octobre à 18h. Rejoignez-nous 😉




Source: Expansive.info