Une personne a été arretée dans la rue à Gaillac (81) le samedi 15 âout.
C’était une opération ciblée, suite à un mandat de recherche délivré en janvier 2020 par le parquet de Grenoble.

La personne a été mise en garde à vue à Gaillac et auditionnée par des flics de Grenoble sur:

-son appartenance supposée au milieu féministe et anarchiste.
-l’utilisation de son téléphonne/ses déplacements (bornage téléphonique)
-ses fréquentations et notamment ses liens avec la personne mise en examen pour l’incendie à la caserne Jourdan à Limoges.

La personne est ressortie libre moins de 24h après en ayant rien
déclaré, sans garanties de représentation et peut-être des suites pour
refus de prélevement biologique, empreintes, photos.


Article publié le 19 Août 2020 sur Nantes.indymedia.org