Une nuit de décembre à Brescia. Acte de révolte, bien privé ?

En guise de premier des « textes théoriques » à venir pour « contribuer à approfondir la réflexion », le site Attaque a choisi de livrer à ses lecteurs le 9 mars 2016 la traduction française d’un texte italien nommé « Propriété de la révolte ou spécialistes de la parole ? ». Un texte qui entend relancer la question de la revendication des actions directes, en partant de la critique d’un article paru pour défendre l’attaque (alors) anonyme d’une caserne à Brescia en décembre dernier, revendiquée 15 jours plus tard par la Cellule Anarchiste Acca.

Ce petit recueil de l’ensemble des textes en question, traduits de l’italien, n’a pas pour objectif de combler les oublis volontaires d’Attaque, mais de permettre à chacun de se faire sa propre idée sur la question. Et d’en tirer les conséquences.

Sommaire

- Le « débat théorique » façon Attaque
- Brescia (Italie) : 200 flics réveillés de bon matin et de mauvaise humeur
(19 décembre 2015)
- Sous pression
(18 décembre 2015)
- Communiqués de la Cellule Anarchiste Acca (CAA)
(4 janvier 2016)
- Acte de révolte, bien privé ?
(8 janvier 2016)
- Propriété de la révolte ou spécialistes de la parole ?
(1er mars 2016)
- Spécialistes de la parole ou garants du copyright ?
(3 mars 2016)

Faits douteux :
- Feux sacrés (août 2015)
- Il est arrivé tranquillement (novembre 2015)