DĂ©cembre 21, 2020
Par Le Monde Libertaire
403 visites


Au sein de la tribu des géants
L’enseignement de la morale
Est un truc vraiment Ă©patant.

Le professeur est un nain
Haut comme trois hommes
Chaussé de rouges brodequins.

Il enchaĂźne les aphorismes
Qui font se tordre de rire
Des cancres sujets au priapisme.

Il est aimé de tous
Sauf de sa hiérarchie
Qui discrĂštement tousse.

Lui s’en fiche Ă©perdument
Et poursuit son cours
Au grand dam des parents.

Le programme n’est pas son viatique
Il le range aux toilettes
Et le sort en cas de colique.

« Qui vole un Ɠuf viole un bƓuf »
Distord-il une maxime poussiéreuse
A laquelle il donne un coup de neuf.

Il aménage donc la consigne
Echappe Ă  la routine
Et biffe les passages sans valeur insigne.

Il a trouvé chez un compÚre
Fumeur invétéré de gitanes
Des volutes puissamment libertaires.

Les élÚves en font leurs délices
Rient à gorge déployée
Et sont d’une moralitĂ© complice.

L’un des plus cĂ©lĂšbres
Parmi les principes de vie
Préconisé par ce drÎle de zÚbre :

« Quand quelqu’un dit :
Je me tue Ă  vous le dire !
Laissez-le mourir ! »

CĂ©d.




Source: Monde-libertaire.fr