10 novembre, 8h du matin. Notre compa vient de prendre place dans un avion quand trois keufs fédéraux se présentent à elle pour lui signifier son arrestation. Motif invoqué : un mandat d’arrêt pour incendie criminel. Contrainte à quitter l’appareil, Thunfisch est arrêtée sur le tarmac puis présentée à un magistrat. Elle apprend que ce mandat a été prononcé en janvier 2019, suite à une enquête menée à Münster en 2016. Le magistrat confirme le mandat d’arrêt et Thunfisch est emmenée à la prison pour femmes de Luckau-Duben. Elle sera certainement transférée le 13 novembre en Rhénanie du Nord-Westphalie (Land de Münster). Nous ne connaissons pas encore la prison de destination. Le dossier n’a pas été communiqué à la défense, ce qui laisse d’importantes questions sans réponse, comme la date du procès. En Allemagne, la détention provisoire couvre souvent une période de 3-4 mois avant procès. Une première demande de libération a été déposée, la réponse sera communiquée dans un délai d’environ deux semaines.



Pour notre compa, l’histoire semble se répéter : en novembre 2016, Thunfisch est placée en détention provisoire pour sa participation à une manifestation de solidarité avec le squat berlinois Rigaer 94. Elle passera trois mois à la maison d’arrêt pour femmes de Berlin-Lichtenberg. La Rigaer 94 est un important squat régulièrement visé par l’état allemand. En 2016, le squat subit une violente répression policière devant aboutir à sa fermeture judiciaire. En réponse, des centaines d’actions de solidarité sont menées. Début juillet 2016 à Berlin, plus de 5 000 personnes manifestent leur soutien. Cette mobilisation dans une grande diversité des tactiques a permis au squat berlinois de sortir victorieux de cet épisode répressif (plus d’information dans cet article publié sur crimethinc.com). Une victoire intolérable pour l’état allemand, qui trois ans après s’en prend à notre compa Thunfisch.

Pour exprimer notre solidarité, un premier enjeu est la diffusion la plus large possible de communiqués sur sa situation. Aussi, les photos de solidarité (avec banderoles, etc.) sont très appréciées. Nous organiserons plusieurs événements de soutien, et nous vous dirons rapidement comment lui écrire.

On vous donne au plus vite des nouvelles.

Thunfisch apprecie toutes les formes de solidarité !

Liberté pour tou·te·s les prisonnier·ère·s !


Article publié le 13 Nov 2019 sur Paris-luttes.info