Mai 3, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
215 visites


A l’issue des dĂ©bats Ă  l’AssemblĂ©e nationale, le projet de loi « Climat et RĂ©silience Â», dĂ©jĂ  largement en deçà des 149 propositions de la convention citoyenne pour le climat, prĂ©serve les grands Ă©quilibres du monde d’avant. Celui-lĂ  mĂȘme qui accroĂźt depuis des annĂ©es inĂ©galitĂ©s et prĂ©caritĂ©s, qui est responsable des dĂ©rĂšglements climatiques et de la venue de la crise sanitaire que nous subissons Ă  l’échelle planĂ©taire. En l’état, ce projet de loi qui fait l’impasse sur les mesures sociales nĂ©cessaires n’est pas Ă  la hauteur de l’urgence climatique.

Il est clair qu’une transformation radicale de nos modes de production et de consommation est incontournable pour rĂ©pondre aux exigences et aux urgences sociales et Ă©cologiques.

DĂšs lors, la coordination des luttes sociales et des luttes Ă©cologiques Ă  mĂȘme d’avancer dans ce sens devient un enjeu primordial pour le mouvement syndical.

Pour toutes ces raisons, l’Union syndicale Solidaires soutient et appelle Ă  rejoindre les marches pour le climat le 9 mai partout sur le territoire et exige :

‱ Une rĂ©forme fiscale tournĂ©e vers l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral ayant pour objectif le financement de la transformation sociale et Ă©cologique notamment par la conditionnalitĂ© sociale et Ă©cologique des aides publiques versĂ©es aux entreprises.

‱ Des mesures gĂ©nĂ©rales dans les secteurs polluants d’accompagnement Ă  la reconversion des travailleurs.euses et le maintien de leurs droits.

‱ L’égalitĂ© des droits pour toutes et tous au travail, aucun·e travailleur·euse n’est illĂ©gal·e.

‱ Une baisse du temps de travail Ă  32 h sans perte de salaire ni flexibilitĂ© qui participe Ă  la rĂ©sorption du chĂŽmage et Ă  libĂ©rer du temps pour le vivre ensemble et la participation Ă  l’organisation collective de la transformation de la sociĂ©tĂ©.

‱ Une nouvelle organisation des services publics en particulier dans la santĂ© et l’éducation, basĂ©e sur la proximitĂ© qui leur permet de remplir leurs missions aux services de la population avec comme prioritĂ© les territoires ruraux et les quartiers populaires.

‱ Une politique publique d’amĂ©nagement du territoire axĂ©e sur le dĂ©veloppement d’emplois locaux non dĂ©localisables, en particulier dans les secteurs du commerce de proximitĂ©, du tissu industriel local et de l’agriculture paysanne.

‱ Le renforcement et le dĂ©veloppement de transports collectifs urbains, pĂ©riurbains et ruraux qui privilĂ©gient le ferroviaire.

Pour la justice sociale et l’urgence climatique, le dimanche 9 mai, retrouvons-nous massivement et dĂ©terminé·es dans la rue !

>> Voir notre page conacrée à la journée de mobilisation du 9 mai 2021

Images à télécharger







Article publié le 3 mai 2021




Source: Solidaires.org