Février 25, 2017
Par Zones Subversives
262 visites


L’histoire reste un enjeu politique, entre commémoration et falsification. Loin d’un récit qui valorise les “grands hommes” et les institutions, les révoltes des anonymes apparaissent comme le véritable moteur de l’histoire. L’histoire de France est devenue…




Source: