Le 14 mai 2018, le Collectif des Réfugiés Occupants du Mirail (CROM) ouvrait un grand immeuble de bureaux entièrement inoccupé dans le quartier Saint Michel. Ces derniers temps la préfecture multiplie les menaces d’expulsion. Pour y parer, un nouveau lieu est ouvert.


Article publié le 26 Mai 2019 sur Iaata.info