Mai 26, 2022
Par L'envolée
235 visites

Le 29 mai 2022, à l’appel du collectif Idir Espoir et Solidarité, des rassemblements auront lieu à Lyon, Nantes, Rennes et ailleurs contre les violences pénitentiaires, les mitards et les morts en détention (plus d’info sur cette mobilisation ici). L’infâme, prisonnier longue peine dont nous relayons régulièrement la parole dans les émissions et le journal, a écrit une lettre destinée à être lue et diffusée à cette occasion. Pour faire entendre dehors des personnes qui subissent encore et depuis des années les violences pénitentiaires et la violence de l’enfermement. Il y revient très en détail sur son parcours, son expérience carcérale et l’acharnement de l’administration pénitentiaire (AP) contre lui.

Le vendredi 29 avril 2022

Bonjour à tous et à toutes, je souhaite commencer ce courrier en vous remerciant toutes et tous de rendre le temps de cet écrit, le temps de m’écouter. j’attire votre attention sur le fait que ce que vous allez entendre là n’est pas le fruit d’une pensée débordante. Je vais vous parler d’une réalité qui est la mienne celle d’un détenu longue peine, rentré en prison en l’an 2000 et qui n’est à ce jour pas encore sorti de cet enfer que l’on nomme « prison » ou « établissement pénitentiaire » ! la taule quoi ! Et en 2000 j’avais que 17 ans 1/2 ! j’en ai 39 à ce jour !

Sur un sujet bien réel malheureusement que sont les violences carcérales et de l’utilité de lutter afin que ce que l’on nomme communément « le cachot » (le quartier disciplinaire pour les moins avisé(e)s d’entre vous) cesse d’exister !

Ce combat ne peut se faire sans vous ! Sachez le bien ! Moi, pour vous je ne suis qu’un inconnu ! Un anonyme parmi les anonymes qu’on enferme , brime, maltraite violemment, et parfois même que l’on tente de tuer ! Oui… tuer, mesdames messieurs ! Cette réalité pour certains certaines d’entre vous pourrait vous paraître invraisemblable. Je vous comprends vous les personnes qui pourraient croire cela ! Je ne vous en blâme nullement ! En aucun cas je me permettrais cela ! Car, votre réalité, au dehors en toute liberté, vous éloigne, pour beaucoup de cette réalité qui est la mienne. Mais peut être que parmi vous, vous qui aujourd’hui prenez le temps d’entendre ma voix, à moi, détenu anonyme parmi les anonymes il en est qui ont peut être un proche, un frère, une sœur un cousin, une cousine, un oncle, une tante, un père ou une mère, un ami ou une amie enfermée ! Et même dans ce cas là, bon nombre d’entre vous ne connaissent pas cette réalité, car très souvent, nous essayons d’être forts, et de taire tout cela pour ne pas vous inquiéter sur le sale sort qui nous est fait ! Et peut être même parmi vous il en ait qui ont perdu quelqu’un de cher, de proche, ou de moins proche ! Vous vous savez que cette réalité que je vais vous conter ici ne peut se voire opposer le moindre doute sur le caractère violent de ce qu’on subit, à raison de plus quand ça se passe au cachot !

Les assassinats, maquillés en suicide, les morts dites « suspectes » qui ne sont en vérité, que les fruits de certains de nos geôliers et de leurs comparses, à tout stade et grade de la hiérarchie pénitentiaire et/ou pénale ! Car ne nous voilons pas la face, dans le pays des droits de l’homme et du citoyen, en 2022 on crève sous les coups !

On est parfois même assassiné ! Et pour les plus chanceux d’entre nous, on est salement tabassé, très souvent au titre de cette putain de phrase fourre tout qui leur donne ce pouvoir de vie et de mort sur nous qui est : « le recours à la force strictement nécessaire » ! et quand je dis « les plus chanceux d’entre nous j’ai une pensée triste et émue qui va vers toutes les personnes qui ont perdu un proche en prison, mort, assassiné, comme la famille de Idir, ce jeune plein de vie, que je ne connais pas mais dont j’ai été ému par sa maman, en lisant le témoignage poignant qu’elle a fait concernant son fils dans l’envolée. Ou comme la famille de Sambaly, que j’ai peu connu ! Un vrai bonhomme ! Mais dont la pénitentiaire a tout fait et mis en œuvre pour lui faire perdre la tête ! Là aussi j’ai lu dans l’envolée ce qu’ils lui ont fait ! Moi le dur à cuire, j’ai chialé comme un gamin en voyant le calvaire qu’il a subi et qui a conduit à sa mort ! Mes pensées là aussi vont tout droit à sa famille ! Et mes pensées vont à toutes celles et ceux d’entre vous qui avez perdu quelqu’un en prison, ou qui ont quelqu’un actuellement incarcéré.e ! courage à vous tout.e.s !

Donc, quand mon amie m’a dit qu’un rassemblement allait avoir lieu, où les sujets débattus allaient être la violence carcérale et l’abolition, du moins la lutte pour l’abolition des quartiers disciplinaires, que si je le souhaitais je pouvais écrire à ce sujet afin d’apporter mon témoignage sur cette réalité qui est la mienne, c’est sans hésiter que j’ai répondu à l’appel ! Et si parfois mes mots pourraient vous sembler crus, ou même grossiers, je m’en excuse auprès des «  âmes sensibles ». faire dans la « langue de bois » ou « être une langue de p… » désolé mais ça… je sais pas faire ! Ça fait ni partie de ma personnalité, ni partie de ma mentalité, ni même de ma façon d’être et de faire ! Je dis les choses telles quelles sont, telles que je les ressens ! Et sans filtre, ni mensonge !

Voici ma réalité qui est je le sais la réalité vécue aussi par des dizaines de milliers d’hommes, de femmes, de mineurs incarcéré.e.s en France ou ayant été incarcéré dans les geôles de notre si beau pays… donc comme je vous le disais j’ai été incarcéré sur cette peine à l’age de 17 ans 1/2 ! À l’époque mon rapport avec l’autorité et l’injustice qui se fait appeler justice était un rapport conflictuel permanent ! Bien qu’avec les années je me suis quelque peu assagi, je garde et j’ai toujours gardé mon esprit combatif ! Car je refuse et refuserai toujours d’être l’instrument d’un système fait pour broyer des êtres humains. J’ai toujours pris le parti des plus faibles lorsque quelqu’un de l’AP s’en prenait à quelqu’un de faible pour son amusement personnel ! Et refusant de céder comme beaucoup peuvent céder, à la délation, au mensonge ou à manger dans la même assiette que ceux qui depuis 22 ans maintenant me privent de liberté. Et en revendiquant mon droit à être traité comme un être humain, et non pas comme une merde, un animal, ou de la chaire à canon qui pourrait satisfaire aux besoins du tout sécuritaire en prison, je suis considéré comme un ingérable ! Ce qui m’a valu bien des violences ! Ces violences ne sont pas forcément physiques ! Elles sont aussi psychologiques, somatiques, etc… car la violence carcérale peut se traduire de différentes manières. Je vais vous en dire quelques unes, histoire que vous voyez par vous même et que vous preniez conscience des affres de la lâcheté et de la connerie humaine lorsque nous avons à faire à des gens malsains et à un système, dont la mécanique est bien huilée et dont la technique de broyage des êtres humains reste ancestralement prévisible, mais dont malheureusement nous ne pouvons lutter seuls contre cela ! Nous avons nous, détenu.e.s besoin de vous tout.e.s pour lutter contre tout cela ! Nous devons être unis, et non divisés, solidaires les uns avec les autres et non pas individualistes ! Et autant que se peut, les forts doivent aider les lus faibles afin que l’on ne meurt plus dans les cachots, sous les coups de nos geôliers, ou parce que par péché d’orgueil, frustration, racisme, haines des autres, ces agresseurs-assassins se disent « on va sen tuer un aujourd’hui, vous inquiétez pas les copains, on risque pas grand-chose ! »

Levez le poing et dire non c’est le pouvoir que vous avez pour sauver des vies ! Vous qui m’écoutez aujourd’hui ! Seuls nous n’avons aucun poids, aucune force ! Unis nous sommes invincibles ! C’est pareil pour eux, seul moi perso je les dérouille sec et je leur fait appeler dieu et leur maman de tous leurs vœux les plus chers ! Mais eux, en groupe c’est eux qui me font m’en remettre à dieu et prier pour ne pas succomber sous leur haine et leurs tentatives d’élimination ! C’est moi qui pense à mes proches, sans savoir si après ça je pourrais vivre pour les voire ! Au moins une dernière fois ! Voyez ceci :

En 2015, je me trouve en centrale, et bien qu’il n’y ait rien pour la réinsertion, c’est à la seule force de ma détermination que j’arrive à me trouver une structure pouvant m’accueillir pour un aménagement de peine. Je travaille, je paye mes parties civiles volontairement, gage de ma volonté véritable de faire les choses conformément à ce qu’attend les JAP de la part des détenus à ce sujet. Je participe à des formations, même si les organismes qui sont en charge de notre rémunération refusent dans un 1er temps de nous payer ! Je participe à la vie collective ! Je fais pas de vague ! Bon… j’ai quelques remontrances et quelques montées au cachot mais pour des broutilles ! Pas de quoi fouetter un chat ! Dans l’ensemble tout se profile très bien pour mon avenir ! j’étais un détenu modèle ! Ce qui n’avait jusque là pas été le cas ! Donc javais rien qu’on puisse me reprocher ! Et du jour au lendemain, je suis passé du mode pépère tranquille à subir l’enfer sur terre ! Sans raison ! Suite à cela, on me refuse mes perms qui valaient presque liberté, car c’était le premier pas vers ma sortie qui devait se faire quelques mois plus tard ! Refusant qu’une nouvelle fois l’AP mette un frein à ma sortie je menace ! Mais pas de violence. Mais des plaintes et recours légaux devant les tribunaux correctionnels et administratifs ! Car la réponse à leurs coups tordus ça doit passer par là si on veut vraiment, nous, détenus, leur faire plus de mal qu’avec des coups ! Car les coups certes ça soulage et ça démontre qu’on se laissera jamais marcher dessus mais ça doit être l’ultime réponse pour préserver sa vie et/ou son intégrité physique ! Parce qu’au final c’est nous détenus qui en payons mille fois plus qu’eux, de leur avoir mis la main dessus, même si c’était justifié! Car un détenu combatif et qui connaît ses droits, qui dépose plaintes et recours contre eux , quand eux ils se loupent sévère ça rend ce détenu à leur yeux, encore plus dangereux qu’un détenu potentiellement agressif ! Et très souvent, leur parade à cela est plutôt simple : créer un ou des incidents pour amener le détenu à déconner ! Ce qui arrive dans 85 % des cas ! Ce qui engendre très souvent, un passage au tribunal assez rapidement, du cachot, un transfert disciplinaire pour les effets immédiats. Ces effets immédiats s’accompagnent très souvent d’autres effets plus néfastes encore ! Tels l’éloignement familial, la cassure des liens familiaux ou encore noircir le dossier du détenu en cas de possible démarche faites et/ou envisagée par le détenu pour freiner et/ou rendre impossible toute réinsertion ou sortie rapide de prison ! dans les cas les plus extrêmes des agressions sévères de la part de ces agents là sur les détenus, qui vont parfois jusqu’à l’assassinat sous couvert comme je vous le disais, de l’utilisation de la force strictement nécessaire ! ce qui en cas de mort de détenu, les couvre devant toute enquête et/ou poursuites éventuelles contre eux pouvant être engagées par les amis, proches… de ce détenu ayant succombé de leurs mains et par leur mains !

 » Le Message est clair : je vais mourir ! « 

Moi en l’occurrence ils ont tenté 2 fois en 2015 de me tuer ! La 2ème fois, liée à ces menaces de plaintes contre eux, eux ils savaient que si mes plaintes sortaient ils étaient foutus, qu’ils allaient devoir rendre des comptes et peut être même pour certains perdre leur place ! Car le tribunal administratif, ça leur fait bien plus de mal qu’un tribunal correctionnel, car le principe est simple en gros je vous explique: un juge administratif va voire les choses ainsi : la loi ( ou les lois) sont prévues de telle ou telle manière, elles doivent donc lorsqu’elles sont appliquées, être appliquées conformément aux textes en vigueur ! Si ils appliquent pas ou mal et que ça porte atteinte aux droits du détenu, dans 99 % des cas l’état est condamné ! l’état c’est l’AP ! C’est quasi systématique devant un tribunal administratif. Devant un correctionnel, leurs tenues les protège de tout manquement ! Même quand ils assassinent ! Et ça ils le savent !

Et c’est pour ça que sans motif on m’a conduit au cachot. Je refusais cela ! Alors un surveillant ma mis un cou de poing ! Malheureusement pour lui et ses 5 collègues je ne suis pas du genre à tendre l’autre joue ! Et ce qui devait arriver arriva ! Le 1er que je frappe tombe au sol ! Je viens de lui mettre une patate dans la mâchoire ce qui a pour effet qu’il aille rejoindre Morphée ! Il a fait dodo direct ! Et là j’entends : «  bah tu vois qu’on avait raison quand on te disait que t’allais finir au cachot ». La rage au corps comprenant alors le coup monté je me dis que je les punisse ou pas y’en a déjà un qui dort, je vais morfler sale ! Donc quitte à morfler autant morfler pour quelque chose ! Pour eux, ça s’est passé trop vite, en moins de 0 seconde, à 4 contre 1, croyant qu’ils auraient peut être le dessus, ils ont eu ce sursaut d’orgueil de se dire il a couché un des nôtres, on le plie direct ! On est 4 il est tout seul ! Sauf que je fais 1m92 je faisais à l’époque 135 kg de muscu ! Je crois bien qu ils s’en rappelleront toute leur vie de cette punition … en 40 secondes à peine tout comme le 1er que j’ai fait dormir bah eux aussi ils ont dormi ! Sauf que je me retrouve tout seul comme un con avec ces 5 zigotos qui font dodo ! Certains avec des os, des dents et des arcades pétées ! D’autres un peu plus gravement ! Car comme on dit y’a pas que les bonbons haribo qui font tomber les dents » enfin bref… et là c’est une vague de tenues bleues qui me tombe dessus ! Il sont plus de 20 ! peut être 30, 35 ou 40 je sais pas exactement ! Mais ce que je sais par contre c’est que du bâtiment jusqu’au cachot j’en prend plein la gueule ! Je me protège comme je peux mais menotté dans le dos je peux pas trop me protéger ! Arrivé au cachot ils me lâchent je tombe au sol et là les coups pleuvent de partout. Ils se relayent car ils veulent tous taper un peu. Puis y’en a un qui dit : « ce soir c’est effectif moins 1 », le message est clair j’vais mourir ! Je les insulte, je leur dis qu’ils ont pas de couille et que tout le monde se souviendra qu’un homme seul, les a tous fait chialer et avoir peur d’un homme seul au point où tellement ce ne sont pas des hommes, pour me tuer ils avaient ni la force ni les couilles pour le faire comme des hommes ! Vous voulez me tuer… faites le détachez moi et vous allez voir qui va tuer qui ! Dans ma tête je prie dieu je dis : allah je veux pas mourir, pas comme ça, pas de leurs mains, pas pendu comme un moins que rien, car un surveillant était entrain de déchirer le drap pour me faire une corde pour me pendre ! j’insiste ! Je leur dit moi je sais que je suis mort que vous allez me tuer, mais je meurs comme un homme, car je vois que c’est vous qui avez peur ! Vous êtes au moins 30, je suis tout seul !détachez moi et on se la donne homme contre homme, bandes de fils à personne ! Là ils se regardent entre eux y’en a un qui dit : on le détache ?

Ultime provocation…je leur dis tout compte fait tuez moi comme les lâches que vous êtes, en étant menotté ! Moi j’me bats pas avec des sans couilles des chie culotte ! Et là y’en a un qui me dit on va te détacher on va te montrer c’est quoi un homme et qui fait la loi ici !

Moi ma seule pensée faire un maximum de dégâts physiques, car si ils me tuent ils devront justifier de leurs blessures, y’ aura une enquête et mort là ils pourront pas échapper à la justice si je fais des gros dégâts !!! allez y, faites cette erreur bandes d’idiots que je pensais silencieusement ! On me retire une menotte puis la 2eme ! A ce moment là yen a un en face de moi qui veut dire un truc la 1ere syllabe qui sort de sa bouche boom c’est moi qui ouvre les hostilités ! Il tombe ko direct je rend des coups je saigne partout ! Ma bouche ce n’est plus 2 lèvres mais 4 ! la lèvre du haut est pétée en 2 pareil pour celle du bas ! J’ai des œufs de pigeon à un œil et au front… au bout de 20 minutes je prend plus de coups que je n’en donne ! Mais j’en ai laissé au moins 12 sur le carreau ! Mais n’étant pas robocop, je suis pas une machine au bout de 20 min de bagarre mes muscles sont tellement tétanisés car à bout de force je peux même plus lever le bras ne serait ce qu’à hauteur de torse ! Y’ en a un qui dit c’est bon on le termine ce fils de pute ! Et là je prends des coups pendant au moins 5 minutes, je me mets en fœtus au sol, mais rien n’y fait je ramasse salement. Y’ en a un qui me relève et qui me dit alors c’est quoi les hommes ? Je lui dis embrasse mon cul salope, vous venez de me prouver que le seul homme dans cette pièce t’es entrain de le tuer ! C’est moi l’homme ici ! Je sais que je vais mourir ! Donc je dis a Achadou-Ana-La-illaha-illa-Allah-Muhamadan-Rassulou-Allah.. Je suis musulman même si je suis un très mauvais pratiquant mais au moins je meurs comme un homme et en homme musulman ! Je pense à mon passé à mon présent à ce qu’aurait pu être mon futur ! Mes larmes coulent dans ma tête, je redemande à dieu sil te plaît… non pas comme ça ! Cet enfoiré qui a fait cette corde, a fait une corde tresse qu’il a ensuite mouillée ! Là pour moi je me dis tout ça renforce la solidité de la corde y’ a plus d’espoir je vais mourir ! On me refout les menottes dans le dos ! Et juste avant qu’on me pende y’ en a un qui stop…retire lui ,l’autre il dit mais pourquoi ? Alors il répond t’es con ou quoi ça se verra à l’autopsie qu’il était menotté derrière et avec des menottes c’est les assisses pour nous tous et l’autre il dit putain j’savais pas ! t’inquiète copain on n’en est pas à notre coup d’essai j’25 ai ans de boite on sait y faire ! Puis d’un coup mon corps décolle du sol ils s’y mettent à 5, arrivent à fermer la grille et y’en a un qui dit pour finir adieu salope ! Mes forces lâchent le voile noir puis plus rien ! Je ressens comme un choc sourd, puis plus rien, je suis mort j’ai pensé ! Je resterais comme ça pendant plus de 8h ! c’est à dire au sol gisant dans mon sang ! Je me réveille, le corde a cassé ! Je suis en vie mais bizarre je peux plus bouger je suis paralysé des pieds à la tête. En effet faute d’avoir pu me tuer, les coups, le manque d’oxygène, les blessures occasionnées à mon cerveau lors du piétinage au sol …je viens de faire un avc ! Alors que je suis sportif, que mon hygiène de vie est normale, et que je n’ai en 2015 que 32 ans ! pas un âge à faire un avc ! Je vois un surveillant qui s’approche de moi me met dans mon lit ! Il a capté que je peux ni bouger, ni crier ni parler ! Puis le calvaire recommence ! Il m’étrangle sévèrement je commence à voire le voile noir mais j’entends arrête il arrive ! Un autre agent lui a dit d’arrêter car il arrive  «  mais qui arrive ? Et là je vois le médecin il se tourne vers un des surveillants, le voit faire une grimace bizarre, le médecin pète un câble il lui dit espèce de con, tu vois pas qu’il fait un avc ! Appelle tout de suite ta direction et le centre 15 il lui faut des soins de suite !

Je sens de la chaleur dans ma gorge ! j’essaye de parler, le médecin me dit économisez vous, vous venez de faire un avc. Mais je lâche pas l’affaire ! Il comprend que je veux lui dire un truc mais il comprend pas quoi. Je réussi au bout de 20 minutes à dire au secours ils ont essayé de me tuer, me laissez pas seul avec eux ! Il me croit pas tout de suite ! Je dis mon corps regardez mon corps ! Et il voit pourtant mes lèvres ouvertes mes œufs de pigeon, etc… mais eux lui ont dit que j’ai essayé de me pendre cette nuit ! Puis que je me suis fait agresser en détention par des détenus, je pleure et je dis eux…menteurs, assassins » ! puis je tombe dans les pommes ! Je me réveillerai 3 jours plus tard dans cette même cellule, sans avoir eu de soins ! Et du jour au lendemain on me fait sortir du cachot alors que je viens presque de mourir, que je leur en ai mis 12 d’entre eux sur le carreau mais ils ont étouffé tout cela car il aurait fallu justifier tout ça ! Ces 3 jours de KO ( un coma je pense) ma redonné l’usage de mes membres mais j’étais affaibli ! A ce jour j’ai des séquelles que je garderai à vie ! Et aucun tribunal n’a voulu enquêter ! Ces apprentis meurtriers n’ont jamais eu à être inquiétés même de loin par la justice car la seule façon de les mettre dedans vu qu’ils ont tout étouffé aurait été d’enquêter au niveau des pompiers et des hôpitaux, car les 12 que j’ai mis sur le carreau, obligé qu’ils ont eu affaire aux pompiers et à être hospitalisés ! Et les pompiers consignent tout ! Appels d’urgence au téléphone, date et heure, ainsi que leur intervention, nom des blessés etc… mais personne n’a voulu enquêter ! Sachant cela je savais que ce n’ était qu’une question de jour, de semaine ou de mois avant qu’ils récidivent ! Alors j’ai parlé à 2 autres mecs à qui ils faisaient la misère et à nous 3 on a pris le contrôle de l’étage, de deux de leurs agents, c’était la prise d’otage à Réau du 30 avril 2016 ! c’était vital pour ma survie ! Résultat 45 jours de cachot, transfert disciplinaire et 5 ans de plus à faire ! Et isolé à titre ministériel qui a duré, duré, duré ! Je venais de faire déjà presque 7 ans d’isolement stricte ! De ce fait, hormis quelques rares mois fait en détention ordinaire, à ce jour je viens de faire depuis 2008 un peu plus de 12 ans 1/2 d’isolement quasi d’affilé sur les 14 ans qui me séparent de 2008 ! dans des conditions plus qu’extrêmes sachez le mais je suis encore là bel et bien debout !

Toutes ces années au QI n’ont été que violence par l’AP contre moi car je refuse d’être leur instrument de torture, leur punching ball, de me faire broyer injustement, en toute impunité !

Tout cela a brisé petit à petit mes liens familiaux, jusqu’à m’en priver totalement ! On m’a coupé aussi de toute interaction avec le monde extérieur ! Car mes liens familiaux brisés, tout comme mes liens amicaux, amoureux je me suis retrouvé seul ! Imaginez ce que cela doit être de ne pas avoir de visite, de courrier pendant plus de 15 ans ! Pas de courrier pendant plus de 15 ans ! pas d’argent pendant plus de 15 ans ! Vivant qu’avec l’indigence quand toutefois on voulait bien me la donner ! Comment ne pas perdre pied ? Comment croire et avoir confiance en la justice, comment ne pas devenir soi même un animal lorsqu’on est traité comme tel pendant tant d’années ? Comment ne pas sombrer dans les cachets ? Ou même dans la folie ? Comment continuer à croire en les êtres humains quand on voit ce dont ils sont capables de faire ? Comment croire et vouloir continuer à vivre …en se disant ça va aller…et comment ne pas devenir haineux, au point de se dire si je sors de prison j’vais devenir un assassin froid et sans cœur car je veux tous les tuer du premier au dernier, eux, leurs familles, leurs femmes, leurs enfants, leur vieux …comment ? dites moi, comment tout ceci peut être humainement supportable ? Mais surtout, la question suprême… comment faire pour ne pas devenir comme eux, et se reconstruire sainement quand on vit tout cela ? Car sils nous font pas à tous ce genre de chose, l’autre truc qu’ils nous font aussi c’est de nous anéantir chimiquement ! Bien que tout montre et démontre ( en ce qui me concerne) que moi je n’ai malgré tout cela aucune maladie psychiatrique combien de fois, sous de faux prétextes et motifs ils m’ont envoyé en HP ? Ils ont même été jusqu’à m’envoyer en UMD ( unité pour malade difficile que ni la prison ni l’hôpital psy ne peut prendre en charge) ! Alors que j’avais strictement rien à y faire ! On m’a injecté des produits pour soigner la psychopathie, la schizophrénie, ainsi que des maladies psychiatriques lourdes, avec des produits chimiques qui m’ont fait devenir toxicomane, qui m’ont fait devenir l’ombre de moi même ! A un point que même mes proches, à l’époque où j’en avais encore qui me soutenaient et me suivaient lorsque j’avais parloir je ne les reconnaissais même pas ! À un point où je me pissais dessus comme si c’était une chose normale ! Gardant mes habits pleins de merde et de pisse sur moi des jours entiers genre 3,4 jours d’affilée !

Je mangeais les mégots de cigarettes que je trouvais parterre !

Comment tout cela a t il pu se produire sans qu’ aucun d’eux n’aient eu à être inquiétés par la justice ! Comment ? Pourquoi ?… pourquoi la justice ne m’a pas protégé de ces gens là ?

Vous êtes toute.s potentiellement susceptibles un jour de vous retrouver en prison

Et sachez bien une chose même si vous n’êtes pas des criminels, ne commettez pas de délits et que bien des gens ne se sentent pas concernés par la prison, en vrai… vous êtes tout.e.s concerné.e.s ! imaginez quelqu’un rentre chez vous, tente de vous voler, de vous tuer ou d’agresser sexuellement vos enfants ou vous même, vous allez faire quoi logiquement ? Vous défendre ! On est bien d’accord là dessus ! Il suffit juste que vous tombiez sur un juge trop con pour accréditer cette thèse, car il a juste envie de se faire un nom, d’être médiatisé…car en manque de reconnaissance..ou frustré à vie et hop vous partez pour 15-20 piges ! Et vous êtes super susceptible soit, de devenir l’instrument de l’AP, soit de devenir leur cible ! Quoi qu’il en soit, ils vous plieront ! Reste à savoir de quelle façon, et à quelle sauce ! Ou encore vous qui êtes en couple, vous êtes dans le bus dans la rue ou autre, un connard met une main aux fesses à madame. Pour les plus « actifs » d’entre nous la réaction sera d’en venir aux mains ! Et tout peut basculer très vite un coup de poing le mec tombe au sol, se tape la tête sur le trottoir, vous le tuez sur le cou, sans même l’avoir voulu ! Résultat : coups et blessures ayant entraîné la mort, sans intention de la donner! Avec un bon avocat 6/8 ans! Avec un incompétent 15/20 ans!

Vous êtes toute.s potentiellement susceptibles un jour de vous retrouver en prison, personne n’est à l’abri, sauf si vous vous appelez Sarkozy ou ce genre de voyou au col blanc! Et c’est pas une fois derrière les barreaux qu’il faudra se dire mais en fait ce mec avait raison, des trucs comme ça ça existe vraiment je le vois, je le subis même! c’est maintenant qu’il faut ouvrir les yeux et agir! Je n’incite personne à la violence! Ou au soulèvement ! Bien que j’en serais tenté vu ce qu’ils nous ont fait subir! Mais la violence face à de tels abrutis ça n’a jamais été et ne sera jamais la solution! Les combattre pacifiquement, en étant solidaires, unis, sans préjugés ni peurs, sans non plus aucune considération d’âge, de sexe, de statut social, de religion, d’opinions politiques etc… je suis un être humain, et vous êtes des êtres humains, peu importe votre couleur de peau, votre religion votre orientation sexuelle ou autre… tout ça on n’en a rien à foutre ! Moi même si je suis un mauvais pratiquant je suis et resterais musulman! Je suis hétérosexuel convaincu et confirmé mais si je rencontre un homme par exemple noir, ou homo ou bourge … qu’est ce qui m’empercherait d’être ami avec cet homme là? d’être solidaire avec cet homme là? …absolument rien ! Hormis si c’est un raciste, un connard qui manque de respect, une merde, un violeur, un indic de la police ! Mais si il a bon cœur, qu’il est respectueux… rien ne m’empêche d’être solidaire avec cet homme là ! De partager mon repas avec cet homme la ! Car en tant qu’humain on est tous égaux les uns aux autres, même si ces différences sont là ! Ces différences sont que des atouts pour partager l’humanité en chacun de nous ! La peur de l’autre divise plus qu’elle ne rassemble ! y-a t il que dans les coupes du monde, comme en 98, que les gens qui peuplent ce si beau pays qui est le mien, sont capables d’être unis ? Tous ensemble comme un seul homme ! Ou lors de ces années sombres, où la France a été touchée par les attentats du genre Charlie hebdo où vous êtes capables de cette unité, de cette fraternité envers votre prochain ? Moi je sais que non ! Car si bien des gens ici, en ce jour ne me connaissent pas sachez que je ne vous connais pas non plus c’est un fait ! Mais bien que je ne vous connaisse pas, que vous soyez français, arabe, juif ,noir blanc, musulman,catho, bouddhiste, pédé, hétéro, de droite, de gauche, d’un niveau social élevé ou à la rue et sans le sou ! Peu importe qui vous êtes je vous respecte tous et toutes alors que je sais rien de vous ! Tout simplement car vous savez quoi moi je crois en l’être humain ! l’être humain est capable des pires atrocités, l’histoire nous l’a démontré avec le nazisme, et actuellement avec la guerre en Ukraine. Mais l’être humain est aussi capable du mieux ! De se surpasser au-delà de nos diversités individuelles ! Vous n’avez qu’à vous remémorer les événements de Charlie j’ai vu des noirs, hommes, femmes enlacés avec des arabes, des blancs, des riches pleurer dans les bras des pauvres, et bien plus encore. La France ce jour là n’était qu’une avec elle même. Et vous tous ici présent aujourd’hui vous n’êtes pas ici par hasard ! Vous ne continuez pas à m’écouter par hasard ! Vous savez très bien que vous êtes tous capable de vous mobiliser, de lutter et de faire entendre vos voix, haut fort et clair pour dire stop, ça suffit ! On ne veut plus de violences carcérales, on veut que nos proches, nos amis, nos parents ou que tout simplement les êtres humains emprisonnés, meurent au cachot, et soient battus, brisés !

Vos voix à l’unisson c’est ça qui nous aide et nous aidera à vaincre tout cela ! Vous ne me croyez pas ? Alors c’est simple je vous le prouve : qu’un seul parmi vous si il ose aille dans la rue et crie « stop a la violence carcérale stop aux détenus violentés et tués dans les prisons et les cachots de France ! » qu’il scande ça d’une voix forte et claire en pleine rue pendant allez disons une minute… puis sortez en plus grand nombre dans la rue tenez vous par la main et scandez ça de tous vos poumons pendant juste 30 secondes ! On verra alors qui aura le plus attiré l’attention… cette personne seule ou vous tous ? Moi j’ai déjà la réponse…

je pense avoir assez monopolisé la parole ! Donc je vous remercie tous du fond du cœur, d’avoir pris ces quelques minutes de votre temps pour m’écouter ! j’espère que tout cela aura au moins pour effet de vous faire réfléchir sur cette triste réalité qu’est la mienne mais aussi celle de dizaines, de milliers de personnes enfermées dans les prisons françaises et tous les endroits où on enferme punitivement les gens ! A toutes les personnes ici présentes concernées par l’incarcération d’un proche, d’une connaissance, d’un ami ou autre courage à vous ! n’oubliez pas que votre présence, que ce soit lors d’un parloir, d’une lettre, d’un coup de téléphone, d’un parloir sauvage… tout cela contribue à un point dont vous ne mesurez pas l’importance, de la survie entre 4 murs de la personne incarcérée que vous soutenez ! Courage à vous aussi dans tout ce que vous faites pour ce proche ! Car sachez aussi que nous, on a conscience qu’on est punis, en étant privé de liberté mais que vous en subissez aussi les effets ! Courage à vous !

Courage aussi aux familles de détenus morts sous les coups ou les assassinats de vos proches, de vos amis et/ou personnes que vous souteniez entre ces murs ! Mes mots ne vous ramèneront pas vos proches disparus, moi, même si je les connais pas ça me laissera jamais insensible ! Ce sont des martyrs et des héros partis trop tôt ! Honte à leur assassins ! Gloire et souvenir ainsi que devoir de mémoire pour vos disparus ! Courage à vous !

Merci aussi à tous mes ami.e.s et soutiens sans qui, si je ne les avais pas rencontrés à un moment critique et crucial de ma vie, sans eux, sans leur amitié et leur soutien je serais peut être mort à l’heure qu’il est !

Donc merci à sofi, léa, alex, arthur, sylvia, krysh, joel, nani, pilou, sandrine, elsa, serge le taulier, merci à l’envolée ainsi qu’à tous ceux et celles que j’oublie de mentionner qui dans la lumière ou dans l’ombre me soutiennent de prés comme de loin ! Merci de votre écoute, moi qui ne suis rien d’autre qu’un anonyme parmi d’autre, enfermé entre 4 murs !

Enfin étant toujours en perpétuelle recherche de soutien moral si il en est d’entre vous qui aurez envie de prendre contact avec moi afin d’entretenir une correspondance basée sur l’amitié et le respect je suis ouvert à toute personne qui voudrait me contacter, demandez l’adresse à l’orga !

Merci à tous prenez soin de vous et des vôtres ! Soyez solidaires et unis, et restez combatifs car c’est nous contre eux et non pas nous contre nous même !

Et au faite moi c’est l’infâme un anonyme parmi les anonymes !

Le 29 mai 2022, à l’appel du collectif Idir Espoir et Solidarité, des rassemblements auront lieu à Lyon, Nantes, Rennes et ailleurs contre les violences pénitentiaires, les mitards et les morts en détention (plus d’info sur cette mobilisation ici). L’infâme, prisonnier longue peine dont nous relayons régulièrement la parole dans les émissions et le journal, a écrit une lettre destinée à être lue et diffusée à cette occasion. Pour faire entendre dehors des personnes qui subissent encore et depuis des années les violences pénitentiaires et la violence de l’enfermement. Il y revient très en détail sur son parcours, son expérience carcérale et l’acharnement de l’administration pénitentiaire (AP) contre lui.

Le vendredi 29 avril 2022

Bonjour à tous et à toutes, je souhaite commencer ce courrier en vous remerciant toutes et tous de rendre le temps de cet écrit, le temps de m’écouter. j’attire votre attention sur le fait que ce que vous allez entendre là n’est pas le fruit d’une pensée débordante. Je vais vous parler d’une réalité qui est la mienne celle d’un détenu longue peine, rentré en prison en l’an 2000 et qui n’est à ce jour pas encore sorti de cet enfer que l’on nomme « prison » ou « établissement pénitentiaire » ! la taule quoi ! Et en 2000 j’avais que 17 ans 1/2 ! j’en ai 39 à ce jour !

Sur un sujet bien réel malheureusement que sont les violences carcérales et de l’utilité de lutter afin que ce que l’on nomme communément « le cachot » (le quartier disciplinaire pour les moins avisé(e)s d’entre vous) cesse d’exister !

Ce combat ne peut se faire sans vous ! Sachez le bien ! Moi, pour vous je ne suis qu’un inconnu ! Un anonyme parmi les anonymes qu’on enferme , brime, maltraite violemment, et parfois même que l’on tente de tuer ! Oui… tuer, mesdames messieurs ! Cette réalité pour certains certaines d’entre vous pourrait vous paraître invraisemblable. Je vous comprends vous les personnes qui pourraient croire cela ! Je ne vous en blâme nullement ! En aucun cas je me permettrais cela ! Car, votre réalité, au dehors en toute liberté, vous éloigne, pour beaucoup de cette réalité qui est la mienne. Mais peut être que parmi vous, vous qui aujourd’hui prenez le temps d’entendre ma voix, à moi, détenu anonyme parmi les anonymes il en est qui ont peut être un proche, un frère, une sœur un cousin, une cousine, un oncle, une tante, un père ou une mère, un ami ou une amie enfermée ! Et même dans ce cas là, bon nombre d’entre vous ne connaissent pas cette réalité, car très souvent, nous essayons d’être forts, et de taire tout cela pour ne pas vous inquiéter sur le sale sort qui nous est fait ! Et peut être même parmi vous il en ait qui ont perdu quelqu’un de cher, de proche, ou de moins proche ! Vous vous savez que cette réalité que je vais vous conter ici ne peut se voire opposer le moindre doute sur le caractère violent de ce qu’on subit, à raison de plus quand ça se passe au cachot !

Les assassinats, maquillés en suicide, les morts dites « suspectes » qui ne sont en vérité, que les fruits de certains de nos geôliers et de leurs comparses, à tout stade et grade de la hiérarchie pénitentiaire et/ou pénale ! Car ne nous voilons pas la face, dans le pays des droits de l’homme et du citoyen, en 2022 on crève sous les coups !

On est parfois même assassiné ! Et pour les plus chanceux d’entre nous, on est salement tabassé, très souvent au titre de cette putain de phrase fourre tout qui leur donne ce pouvoir de vie et de mort sur nous qui est : « le recours à la force strictement nécessaire » ! et quand je dis « les plus chanceux d’entre nous j’ai une pensée triste et émue qui va vers toutes les personnes qui ont perdu un proche en prison, mort, assassiné, comme la famille de Idir, ce jeune plein de vie, que je ne connais pas mais dont j’ai été ému par sa maman, en lisant le témoignage poignant qu’elle a fait concernant son fils dans l’envolée. Ou comme la famille de Sambaly, que j’ai peu connu ! Un vrai bonhomme ! Mais dont la pénitentiaire a tout fait et mis en œuvre pour lui faire perdre la tête ! Là aussi j’ai lu dans l’envolée ce qu’ils lui ont fait ! Moi le dur à cuire, j’ai chialé comme un gamin en voyant le calvaire qu’il a subi et qui a conduit à sa mort ! Mes pensées là aussi vont tout droit à sa famille ! Et mes pensées vont à toutes celles et ceux d’entre vous qui avez perdu quelqu’un en prison, ou qui ont quelqu’un actuellement incarcéré.e ! courage à vous tout.e.s !

Donc, quand mon amie m’a dit qu’un rassemblement allait avoir lieu, où les sujets débattus allaient être la violence carcérale et l’abolition, du moins la lutte pour l’abolition des quartiers disciplinaires, que si je le souhaitais je pouvais écrire à ce sujet afin d’apporter mon témoignage sur cette réalité qui est la mienne, c’est sans hésiter que j’ai répondu à l’appel ! Et si parfois mes mots pourraient vous sembler crus, ou même grossiers, je m’en excuse auprès des «  âmes sensibles ». faire dans la « langue de bois » ou « être une langue de p… » désolé mais ça… je sais pas faire ! Ça fait ni partie de ma personnalité, ni partie de ma mentalité, ni même de ma façon d’être et de faire ! Je dis les choses telles quelles sont, telles que je les ressens ! Et sans filtre, ni mensonge !

Voici ma réalité qui est je le sais la réalité vécue aussi par des dizaines de milliers d’hommes, de femmes, de mineurs incarcéré.e.s en France ou ayant été incarcéré dans les geôles de notre si beau pays… donc comme je vous le disais j’ai été incarcéré sur cette peine à l’age de 17 ans 1/2 ! À l’époque mon rapport avec l’autorité et l’injustice qui se fait appeler justice était un rapport conflictuel permanent ! Bien qu’avec les années je me suis quelque peu assagi, je garde et j’ai toujours gardé mon esprit combatif ! Car je refuse et refuserai toujours d’être l’instrument d’un système fait pour broyer des êtres humains. J’ai toujours pris le parti des plus faibles lorsque quelqu’un de l’AP s’en prenait à quelqu’un de faible pour son amusement personnel ! Et refusant de céder comme beaucoup peuvent céder, à la délation, au mensonge ou à manger dans la même assiette que ceux qui depuis 22 ans maintenant me privent de liberté. Et en revendiquant mon droit à être traité comme un être humain, et non pas comme une merde, un animal, ou de la chaire à canon qui pourrait satisfaire aux besoins du tout sécuritaire en prison, je suis considéré comme un ingérable ! Ce qui m’a valu bien des violences ! Ces violences ne sont pas forcément physiques ! Elles sont aussi psychologiques, somatiques, etc… car la violence carcérale peut se traduire de différentes manières. Je vais vous en dire quelques unes, histoire que vous voyez par vous même et que vous preniez conscience des affres de la lâcheté et de la connerie humaine lorsque nous avons à faire à des gens malsains et à un système, dont la mécanique est bien huilée et dont la technique de broyage des êtres humains reste ancestralement prévisible, mais dont malheureusement nous ne pouvons lutter seuls contre cela ! Nous avons nous, détenu.e.s besoin de vous tout.e.s pour lutter contre tout cela ! Nous devons être unis, et non divisés, solidaires les uns avec les autres et non pas individualistes ! Et autant que se peut, les forts doivent aider les lus faibles afin que l’on ne meurt plus dans les cachots, sous les coups de nos geôliers, ou parce que par péché d’orgueil, frustration, racisme, haines des autres, ces agresseurs-assassins se disent « on va sen tuer un aujourd’hui, vous inquiétez pas les copains, on risque pas grand-chose ! »

Levez le poing et dire non c’est le pouvoir que vous avez pour sauver des vies ! Vous qui m’écoutez aujourd’hui ! Seuls nous n’avons aucun poids, aucune force ! Unis nous sommes invincibles ! C’est pareil pour eux, seul moi perso je les dérouille sec et je leur fait appeler dieu et leur maman de tous leurs vœux les plus chers ! Mais eux, en groupe c’est eux qui me font m’en remettre à dieu et prier pour ne pas succomber sous leur haine et leurs tentatives d’élimination ! C’est moi qui pense à mes proches, sans savoir si après ça je pourrais vivre pour les voire ! Au moins une dernière fois ! Voyez ceci :

En 2015, je me trouve en centrale, et bien qu’il n’y ait rien pour la réinsertion, c’est à la seule force de ma détermination que j’arrive à me trouver une structure pouvant m’accueillir pour un aménagement de peine. Je travaille, je paye mes parties civiles volontairement, gage de ma volonté véritable de faire les choses conformément à ce qu’attend les JAP de la part des détenus à ce sujet. Je participe à des formations, même si les organismes qui sont en charge de notre rémunération refusent dans un 1er temps de nous payer ! Je participe à la vie collective ! Je fais pas de vague ! Bon… j’ai quelques remontrances et quelques montées au cachot mais pour des broutilles ! Pas de quoi fouetter un chat ! Dans l’ensemble tout se profile très bien pour mon avenir ! j’étais un détenu modèle ! Ce qui n’avait jusque là pas été le cas ! Donc javais rien qu’on puisse me reprocher ! Et du jour au lendemain, je suis passé du mode pépère tranquille à subir l’enfer sur terre ! Sans raison ! Suite à cela, on me refuse mes perms qui valaient presque liberté, car c’était le premier pas vers ma sortie qui devait se faire quelques mois plus tard ! Refusant qu’une nouvelle fois l’AP mette un frein à ma sortie je menace ! Mais pas de violence. Mais des plaintes et recours légaux devant les tribunaux correctionnels et administratifs ! Car la réponse à leurs coups tordus ça doit passer par là si on veut vraiment, nous, détenus, leur faire plus de mal qu’avec des coups ! Car les coups certes ça soulage et ça démontre qu’on se laissera jamais marcher dessus mais ça doit être l’ultime réponse pour préserver sa vie et/ou son intégrité physique ! Parce qu’au final c’est nous détenus qui en payons mille fois plus qu’eux, de leur avoir mis la main dessus, même si c’était justifié! Car un détenu combatif et qui connaît ses droits, qui dépose plaintes et recours contre eux , quand eux ils se loupent sévère ça rend ce détenu à leur yeux, encore plus dangereux qu’un détenu potentiellement agressif ! Et très souvent, leur parade à cela est plutôt simple : créer un ou des incidents pour amener le détenu à déconner ! Ce qui arrive dans 85 % des cas ! Ce qui engendre très souvent, un passage au tribunal assez rapidement, du cachot, un transfert disciplinaire pour les effets immédiats. Ces effets immédiats s’accompagnent très souvent d’autres effets plus néfastes encore ! Tels l’éloignement familial, la cassure des liens familiaux ou encore noircir le dossier du détenu en cas de possible démarche faites et/ou envisagée par le détenu pour freiner et/ou rendre impossible toute réinsertion ou sortie rapide de prison ! dans les cas les plus extrêmes des agressions sévères de la part de ces agents là sur les détenus, qui vont parfois jusqu’à l’assassinat sous couvert comme je vous le disais, de l’utilisation de la force strictement nécessaire ! ce qui en cas de mort de détenu, les couvre devant toute enquête et/ou poursuites éventuelles contre eux pouvant être engagées par les amis, proches… de ce détenu ayant succombé de leurs mains et par leur mains !

 » Le Message est clair : je vais mourir ! « 

Moi en l’occurrence ils ont tenté 2 fois en 2015 de me tuer ! La 2ème fois, liée à ces menaces de plaintes contre eux, eux ils savaient que si mes plaintes sortaient ils étaient foutus, qu’ils allaient devoir rendre des comptes et peut être même pour certains perdre leur place ! Car le tribunal administratif, ça leur fait bien plus de mal qu’un tribunal correctionnel, car le principe est simple en gros je vous explique: un juge administratif va voire les choses ainsi : la loi ( ou les lois) sont prévues de telle ou telle manière, elles doivent donc lorsqu’elles sont appliquées, être appliquées conformément aux textes en vigueur ! Si ils appliquent pas ou mal et que ça porte atteinte aux droits du détenu, dans 99 % des cas l’état est condamné ! l’état c’est l’AP ! C’est quasi systématique devant un tribunal administratif. Devant un correctionnel, leurs tenues les protège de tout manquement ! Même quand ils assassinent ! Et ça ils le savent !

Et c’est pour ça que sans motif on m’a conduit au cachot. Je refusais cela ! Alors un surveillant ma mis un cou de poing ! Malheureusement pour lui et ses 5 collègues je ne suis pas du genre à tendre l’autre joue ! Et ce qui devait arriver arriva ! Le 1er que je frappe tombe au sol ! Je viens de lui mettre une patate dans la mâchoire ce qui a pour effet qu’il aille rejoindre Morphée ! Il a fait dodo direct ! Et là j’entends : «  bah tu vois qu’on avait raison quand on te disait que t’allais finir au cachot ». La rage au corps comprenant alors le coup monté je me dis que je les punisse ou pas y’en a déjà un qui dort, je vais morfler sale ! Donc quitte à morfler autant morfler pour quelque chose ! Pour eux, ça s’est passé trop vite, en moins de 0 seconde, à 4 contre 1, croyant qu’ils auraient peut être le dessus, ils ont eu ce sursaut d’orgueil de se dire il a couché un des nôtres, on le plie direct ! On est 4 il est tout seul ! Sauf que je fais 1m92 je faisais à l’époque 135 kg de muscu ! Je crois bien qu ils s’en rappelleront toute leur vie de cette punition … en 40 secondes à peine tout comme le 1er que j’ai fait dormir bah eux aussi ils ont dormi ! Sauf que je me retrouve tout seul comme un con avec ces 5 zigotos qui font dodo ! Certains avec des os, des dents et des arcades pétées ! D’autres un peu plus gravement ! Car comme on dit y’a pas que les bonbons haribo qui font tomber les dents » enfin bref… et là c’est une vague de tenues bleues qui me tombe dessus ! Il sont plus de 20 ! peut être 30, 35 ou 40 je sais pas exactement ! Mais ce que je sais par contre c’est que du bâtiment jusqu’au cachot j’en prend plein la gueule ! Je me protège comme je peux mais menotté dans le dos je peux pas trop me protéger ! Arrivé au cachot ils me lâchent je tombe au sol et là les coups pleuvent de partout. Ils se relayent car ils veulent tous taper un peu. Puis y’en a un qui dit : « ce soir c’est effectif moins 1 », le message est clair j’vais mourir ! Je les insulte, je leur dis qu’ils ont pas de couille et que tout le monde se souviendra qu’un homme seul, les a tous fait chialer et avoir peur d’un homme seul au point où tellement ce ne sont pas des hommes, pour me tuer ils avaient ni la force ni les couilles pour le faire comme des hommes ! Vous voulez me tuer… faites le détachez moi et vous allez voir qui va tuer qui ! Dans ma tête je prie dieu je dis : allah je veux pas mourir, pas comme ça, pas de leurs mains, pas pendu comme un moins que rien, car un surveillant était entrain de déchirer le drap pour me faire une corde pour me pendre ! j’insiste ! Je leur dit moi je sais que je suis mort que vous allez me tuer, mais je meurs comme un homme, car je vois que c’est vous qui avez peur ! Vous êtes au moins 30, je suis tout seul !détachez moi et on se la donne homme contre homme, bandes de fils à personne ! Là ils se regardent entre eux y’en a un qui dit : on le détache ?

Ultime provocation…je leur dis tout compte fait tuez moi comme les lâches que vous êtes, en étant menotté ! Moi j’me bats pas avec des sans couilles des chie culotte ! Et là y’en a un qui me dit on va te détacher on va te montrer c’est quoi un homme et qui fait la loi ici !

Moi ma seule pensée faire un maximum de dégâts physiques, car si ils me tuent ils devront justifier de leurs blessures, y’ aura une enquête et mort là ils pourront pas échapper à la justice si je fais des gros dégâts !!! allez y, faites cette erreur bandes d’idiots que je pensais silencieusement ! On me retire une menotte puis la 2eme ! A ce moment là yen a un en face de moi qui veut dire un truc la 1ere syllabe qui sort de sa bouche boom c’est moi qui ouvre les hostilités ! Il tombe ko direct je rend des coups je saigne partout ! Ma bouche ce n’est plus 2 lèvres mais 4 ! la lèvre du haut est pétée en 2 pareil pour celle du bas ! J’ai des œufs de pigeon à un œil et au front… au bout de 20 minutes je prend plus de coups que je n’en donne ! Mais j’en ai laissé au moins 12 sur le carreau ! Mais n’étant pas robocop, je suis pas une machine au bout de 20 min de bagarre mes muscles sont tellement tétanisés car à bout de force je peux même plus lever le bras ne serait ce qu’à hauteur de torse ! Y’ en a un qui dit c’est bon on le termine ce fils de pute ! Et là je prends des coups pendant au moins 5 minutes, je me mets en fœtus au sol, mais rien n’y fait je ramasse salement. Y’ en a un qui me relève et qui me dit alors c’est quoi les hommes ? Je lui dis embrasse mon cul salope, vous venez de me prouver que le seul homme dans cette pièce t’es entrain de le tuer ! C’est moi l’homme ici ! Je sais que je vais mourir ! Donc je dis a Achadou-Ana-La-illaha-illa-Allah-Muhamadan-Rassulou-Allah.. Je suis musulman même si je suis un très mauvais pratiquant mais au moins je meurs comme un homme et en homme musulman ! Je pense à mon passé à mon présent à ce qu’aurait pu être mon futur ! Mes larmes coulent dans ma tête, je redemande à dieu sil te plaît… non pas comme ça ! Cet enfoiré qui a fait cette corde, a fait une corde tresse qu’il a ensuite mouillée ! Là pour moi je me dis tout ça renforce la solidité de la corde y’ a plus d’espoir je vais mourir ! On me refout les menottes dans le dos ! Et juste avant qu’on me pende y’ en a un qui stop…retire lui ,l’autre il dit mais pourquoi ? Alors il répond t’es con ou quoi ça se verra à l’autopsie qu’il était menotté derrière et avec des menottes c’est les assisses pour nous tous et l’autre il dit putain j’savais pas ! t’inquiète copain on n’en est pas à notre coup d’essai j’25 ai ans de boite on sait y faire ! Puis d’un coup mon corps décolle du sol ils s’y mettent à 5, arrivent à fermer la grille et y’en a un qui dit pour finir adieu salope ! Mes forces lâchent le voile noir puis plus rien ! Je ressens comme un choc sourd, puis plus rien, je suis mort j’ai pensé ! Je resterais comme ça pendant plus de 8h ! c’est à dire au sol gisant dans mon sang ! Je me réveille, le corde a cassé ! Je suis en vie mais bizarre je peux plus bouger je suis paralysé des pieds à la tête. En effet faute d’avoir pu me tuer, les coups, le manque d’oxygène, les blessures occasionnées à mon cerveau lors du piétinage au sol …je viens de faire un avc ! Alors que je suis sportif, que mon hygiène de vie est normale, et que je n’ai en 2015 que 32 ans ! pas un âge à faire un avc ! Je vois un surveillant qui s’approche de moi me met dans mon lit ! Il a capté que je peux ni bouger, ni crier ni parler ! Puis le calvaire recommence ! Il m’étrangle sévèrement je commence à voire le voile noir mais j’entends arrête il arrive ! Un autre agent lui a dit d’arrêter car il arrive  «  mais qui arrive ? Et là je vois le médecin il se tourne vers un des surveillants, le voit faire une grimace bizarre, le médecin pète un câble il lui dit espèce de con, tu vois pas qu’il fait un avc ! Appelle tout de suite ta direction et le centre 15 il lui faut des soins de suite !

Je sens de la chaleur dans ma gorge ! j’essaye de parler, le médecin me dit économisez vous, vous venez de faire un avc. Mais je lâche pas l’affaire ! Il comprend que je veux lui dire un truc mais il comprend pas quoi. Je réussi au bout de 20 minutes à dire au secours ils ont essayé de me tuer, me laissez pas seul avec eux ! Il me croit pas tout de suite ! Je dis mon corps regardez mon corps ! Et il voit pourtant mes lèvres ouvertes mes œufs de pigeon, etc… mais eux lui ont dit que j’ai essayé de me pendre cette nuit ! Puis que je me suis fait agresser en détention par des détenus, je pleure et je dis eux…menteurs, assassins » ! puis je tombe dans les pommes ! Je me réveillerai 3 jours plus tard dans cette même cellule, sans avoir eu de soins ! Et du jour au lendemain on me fait sortir du cachot alors que je viens presque de mourir, que je leur en ai mis 12 d’entre eux sur le carreau mais ils ont étouffé tout cela car il aurait fallu justifier tout ça ! Ces 3 jours de KO ( un coma je pense) ma redonné l’usage de mes membres mais j’étais affaibli ! A ce jour j’ai des séquelles que je garderai à vie ! Et aucun tribunal n’a voulu enquêter ! Ces apprentis meurtriers n’ont jamais eu à être inquiétés même de loin par la justice car la seule façon de les mettre dedans vu qu’ils ont tout étouffé aurait été d’enquêter au niveau des pompiers et des hôpitaux, car les 12 que j’ai mis sur le carreau, obligé qu’ils ont eu affaire aux pompiers et à être hospitalisés ! Et les pompiers consignent tout ! Appels d’urgence au téléphone, date et heure, ainsi que leur intervention, nom des blessés etc… mais personne n’a voulu enquêter ! Sachant cela je savais que ce n’ était qu’une question de jour, de semaine ou de mois avant qu’ils récidivent ! Alors j’ai parlé à 2 autres mecs à qui ils faisaient la misère et à nous 3 on a pris le contrôle de l’étage, de deux de leurs agents, c’était la prise d’otage à Réau du 30 avril 2016 ! c’était vital pour ma survie ! Résultat 45 jours de cachot, transfert disciplinaire et 5 ans de plus à faire ! Et isolé à titre ministériel qui a duré, duré, duré ! Je venais de faire déjà presque 7 ans d’isolement stricte ! De ce fait, hormis quelques rares mois fait en détention ordinaire, à ce jour je viens de faire depuis 2008 un peu plus de 12 ans 1/2 d’isolement quasi d’affilé sur les 14 ans qui me séparent de 2008 ! dans des conditions plus qu’extrêmes sachez le mais je suis encore là bel et bien debout !

Toutes ces années au QI n’ont été que violence par l’AP contre moi car je refuse d’être leur instrument de torture, leur punching ball, de me faire broyer injustement, en toute impunité !

Tout cela a brisé petit à petit mes liens familiaux, jusqu’à m’en priver totalement ! On m’a coupé aussi de toute interaction avec le monde extérieur ! Car mes liens familiaux brisés, tout comme mes liens amicaux, amoureux je me suis retrouvé seul ! Imaginez ce que cela doit être de ne pas avoir de visite, de courrier pendant plus de 15 ans ! Pas de courrier pendant plus de 15 ans ! pas d’argent pendant plus de 15 ans ! Vivant qu’avec l’indigence quand toutefois on voulait bien me la donner ! Comment ne pas perdre pied ? Comment croire et avoir confiance en la justice, comment ne pas devenir soi même un animal lorsqu’on est traité comme tel pendant tant d’années ? Comment ne pas sombrer dans les cachets ? Ou même dans la folie ? Comment continuer à croire en les êtres humains quand on voit ce dont ils sont capables de faire ? Comment croire et vouloir continuer à vivre …en se disant ça va aller…et comment ne pas devenir haineux, au point de se dire si je sors de prison j’vais devenir un assassin froid et sans cœur car je veux tous les tuer du premier au dernier, eux, leurs familles, leurs femmes, leurs enfants, leur vieux …comment ? dites moi, comment tout ceci peut être humainement supportable ? Mais surtout, la question suprême… comment faire pour ne pas devenir comme eux, et se reconstruire sainement quand on vit tout cela ? Car sils nous font pas à tous ce genre de chose, l’autre truc qu’ils nous font aussi c’est de nous anéantir chimiquement ! Bien que tout montre et démontre ( en ce qui me concerne) que moi je n’ai malgré tout cela aucune maladie psychiatrique combien de fois, sous de faux prétextes et motifs ils m’ont envoyé en HP ? Ils ont même été jusqu’à m’envoyer en UMD ( unité pour malade difficile que ni la prison ni l’hôpital psy ne peut prendre en charge) ! Alors que j’avais strictement rien à y faire ! On m’a injecté des produits pour soigner la psychopathie, la schizophrénie, ainsi que des maladies psychiatriques lourdes, avec des produits chimiques qui m’ont fait devenir toxicomane, qui m’ont fait devenir l’ombre de moi même ! A un point que même mes proches, à l’époque où j’en avais encore qui me soutenaient et me suivaient lorsque j’avais parloir je ne les reconnaissais même pas ! À un point où je me pissais dessus comme si c’était une chose normale ! Gardant mes habits pleins de merde et de pisse sur moi des jours entiers genre 3,4 jours d’affilée !

Je mangeais les mégots de cigarettes que je trouvais parterre !

Comment tout cela a t il pu se produire sans qu’ aucun d’eux n’aient eu à être inquiétés par la justice ! Comment ? Pourquoi ?… pourquoi la justice ne m’a pas protégé de ces gens là ?

Vous êtes toute.s potentiellement susceptibles un jour de vous retrouver en prison

Et sachez bien une chose même si vous n’êtes pas des criminels, ne commettez pas de délits et que bien des gens ne se sentent pas concernés par la prison, en vrai… vous êtes tout.e.s concerné.e.s ! imaginez quelqu’un rentre chez vous, tente de vous voler, de vous tuer ou d’agresser sexuellement vos enfants ou vous même, vous allez faire quoi logiquement ? Vous défendre ! On est bien d’accord là dessus ! Il suffit juste que vous tombiez sur un juge trop con pour accréditer cette thèse, car il a juste envie de se faire un nom, d’être médiatisé…car en manque de reconnaissance..ou frustré à vie et hop vous partez pour 15-20 piges ! Et vous êtes super susceptible soit, de devenir l’instrument de l’AP, soit de devenir leur cible ! Quoi qu’il en soit, ils vous plieront ! Reste à savoir de quelle façon, et à quelle sauce ! Ou encore vous qui êtes en couple, vous êtes dans le bus dans la rue ou autre, un connard met une main aux fesses à madame. Pour les plus « actifs » d’entre nous la réaction sera d’en venir aux mains ! Et tout peut basculer très vite un coup de poing le mec tombe au sol, se tape la tête sur le trottoir, vous le tuez sur le cou, sans même l’avoir voulu ! Résultat : coups et blessures ayant entraîné la mort, sans intention de la donner! Avec un bon avocat 6/8 ans! Avec un incompétent 15/20 ans!

Vous êtes toute.s potentiellement susceptibles un jour de vous retrouver en prison, personne n’est à l’abri, sauf si vous vous appelez Sarkozy ou ce genre de voyou au col blanc! Et c’est pas une fois derrière les barreaux qu’il faudra se dire mais en fait ce mec avait raison, des trucs comme ça ça existe vraiment je le vois, je le subis même! c’est maintenant qu’il faut ouvrir les yeux et agir! Je n’incite personne à la violence! Ou au soulèvement ! Bien que j’en serais tenté vu ce qu’ils nous ont fait subir! Mais la violence face à de tels abrutis ça n’a jamais été et ne sera jamais la solution! Les combattre pacifiquement, en étant solidaires, unis, sans préjugés ni peurs, sans non plus aucune considération d’âge, de sexe, de statut social, de religion, d’opinions politiques etc… je suis un être humain, et vous êtes des êtres humains, peu importe votre couleur de peau, votre religion votre orientation sexuelle ou autre… tout ça on n’en a rien à foutre ! Moi même si je suis un mauvais pratiquant je suis et resterais musulman! Je suis hétérosexuel convaincu et confirmé mais si je rencontre un homme par exemple noir, ou homo ou bourge … qu’est ce qui m’empercherait d’être ami avec cet homme là? d’être solidaire avec cet homme là? …absolument rien ! Hormis si c’est un raciste, un connard qui manque de respect, une merde, un violeur, un indic de la police ! Mais si il a bon cœur, qu’il est respectueux… rien ne m’empêche d’être solidaire avec cet homme là ! De partager mon repas avec cet homme la ! Car en tant qu’humain on est tous égaux les uns aux autres, même si ces différences sont là ! Ces différences sont que des atouts pour partager l’humanité en chacun de nous ! La peur de l’autre divise plus qu’elle ne rassemble ! y-a t il que dans les coupes du monde, comme en 98, que les gens qui peuplent ce si beau pays qui est le mien, sont capables d’être unis ? Tous ensemble comme un seul homme ! Ou lors de ces années sombres, où la France a été touchée par les attentats du genre Charlie hebdo où vous êtes capables de cette unité, de cette fraternité envers votre prochain ? Moi je sais que non ! Car si bien des gens ici, en ce jour ne me connaissent pas sachez que je ne vous connais pas non plus c’est un fait ! Mais bien que je ne vous connaisse pas, que vous soyez français, arabe, juif ,noir blanc, musulman,catho, bouddhiste, pédé, hétéro, de droite, de gauche, d’un niveau social élevé ou à la rue et sans le sou ! Peu importe qui vous êtes je vous respecte tous et toutes alors que je sais rien de vous ! Tout simplement car vous savez quoi moi je crois en l’être humain ! l’être humain est capable des pires atrocités, l’histoire nous l’a démontré avec le nazisme, et actuellement avec la guerre en Ukraine. Mais l’être humain est aussi capable du mieux ! De se surpasser au-delà de nos diversités individuelles ! Vous n’avez qu’à vous remémorer les événements de Charlie j’ai vu des noirs, hommes, femmes enlacés avec des arabes, des blancs, des riches pleurer dans les bras des pauvres, et bien plus encore. La France ce jour là n’était qu’une avec elle même. Et vous tous ici présent aujourd’hui vous n’êtes pas ici par hasard ! Vous ne continuez pas à m’écouter par hasard ! Vous savez très bien que vous êtes tous capable de vous mobiliser, de lutter et de faire entendre vos voix, haut fort et clair pour dire stop, ça suffit ! On ne veut plus de violences carcérales, on veut que nos proches, nos amis, nos parents ou que tout simplement les êtres humains emprisonnés, meurent au cachot, et soient battus, brisés !

Vos voix à l’unisson c’est ça qui nous aide et nous aidera à vaincre tout cela ! Vous ne me croyez pas ? Alors c’est simple je vous le prouve : qu’un seul parmi vous si il ose aille dans la rue et crie « stop a la violence carcérale stop aux détenus violentés et tués dans les prisons et les cachots de France ! » qu’il scande ça d’une voix forte et claire en pleine rue pendant allez disons une minute… puis sortez en plus grand nombre dans la rue tenez vous par la main et scandez ça de tous vos poumons pendant juste 30 secondes ! On verra alors qui aura le plus attiré l’attention… cette personne seule ou vous tous ? Moi j’ai déjà la réponse…

je pense avoir assez monopolisé la parole ! Donc je vous remercie tous du fond du cœur, d’avoir pris ces quelques minutes de votre temps pour m’écouter ! j’espère que tout cela aura au moins pour effet de vous faire réfléchir sur cette triste réalité qu’est la mienne mais aussi celle de dizaines, de milliers de personnes enfermées dans les prisons françaises et tous les endroits où on enferme punitivement les gens ! A toutes les personnes ici présentes concernées par l’incarcération d’un proche, d’une connaissance, d’un ami ou autre courage à vous ! n’oubliez pas que votre présence, que ce soit lors d’un parloir, d’une lettre, d’un coup de téléphone, d’un parloir sauvage… tout cela contribue à un point dont vous ne mesurez pas l’importance, de la survie entre 4 murs de la personne incarcérée que vous soutenez ! Courage à vous aussi dans tout ce que vous faites pour ce proche ! Car sachez aussi que nous, on a conscience qu’on est punis, en étant privé de liberté mais que vous en subissez aussi les effets ! Courage à vous !

Courage aussi aux familles de détenus morts sous les coups ou les assassinats de vos proches, de vos amis et/ou personnes que vous souteniez entre ces murs ! Mes mots ne vous ramèneront pas vos proches disparus, moi, même si je les connais pas ça me laissera jamais insensible ! Ce sont des martyrs et des héros partis trop tôt ! Honte à leur assassins ! Gloire et souvenir ainsi que devoir de mémoire pour vos disparus ! Courage à vous !

Merci aussi à tous mes ami.e.s et soutiens sans qui, si je ne les avais pas rencontrés à un moment critique et crucial de ma vie, sans eux, sans leur amitié et leur soutien je serais peut être mort à l’heure qu’il est !

Donc merci à sofi, léa, alex, arthur, sylvia, krysh, joel, nani, pilou, sandrine, elsa, serge le taulier, merci à l’envolée ainsi qu’à tous ceux et celles que j’oublie de mentionner qui dans la lumière ou dans l’ombre me soutiennent de prés comme de loin ! Merci de votre écoute, moi qui ne suis rien d’autre qu’un anonyme parmi d’autre, enfermé entre 4 murs !

Enfin étant toujours en perpétuelle recherche de soutien moral si il en est d’entre vous qui aurez envie de prendre contact avec moi afin d’entretenir une correspondance basée sur l’amitié et le respect je suis ouvert à toute personne qui voudrait me contacter, demandez l’adresse à l’orga !

Merci à tous prenez soin de vous et des vôtres ! Soyez solidaires et unis, et restez combatifs car c’est nous contre eux et non pas nous contre nous même !

Et au faite moi c’est l’infâme un anonyme parmi les anonymes !




Source: Lenvolee.net