Mai 13, 2022
Par Yannis Youlountas
239 visites

Voici la suite du compte-rendu en photos du convoi solidaire en Grèce de janvier à mai 2022. Le convoi le plus long ! Un grand moment de solidarité internationale et de convergence de luttes contre l’adversité et la résignation.

.

QUATRIÈME ÉPISODE (SUR 11) : UN SOUTIEN MÉDICAL ET SANITAIRE COMPÉTENT ✊❤️

.

⤵️ Épisodes précédents et suivants : voir tout en bas ⤵️

.

L’un des domaines dans lesquels le mouvement social grec est très actif depuis dix ans, c’est celui de la santé. La sécurité sociale grecque a été ravagée, surtout à partir de 2012, et cela frappe en particulier les plus vulnérables et les plus précaires, grecs et migrants. Des structures autogérées de santé ont vu le jour au fil des années, comme celle d’Exarcheia qui se trouve juste à côté du K*Vox, à l’angle de la place centrale du quartier.

.

Dans Ne vivons plus comme des esclaves, nous présentions ce projet et le début des travaux, puis son développement dans les deux films suivants. À chaque convoi, nous avons livré diverses choses utiles, notamment certaines fournitures et du matériel d’occasion parfois de grande valeur. Et puis de l’argent aussi. Cette fois encore, nous avons soutenu les nouveaux achats nécessaires sur place de la structure autogérée de santé qui soigne gratuitement les gens sans jamais leur demander leur origine.

.

À chaque convoi, des professionnels de santé, en exercice ou à la retraite, partent avec nous et nous aident en se spécialisant dans ce volet de nos actions solidaires en Grèce. Ce sont eux qui transportent le matériel de santé à nos côtés (chargement spécifique) et qui assurent un suivi sur place, parfois avec l’aide d’autres convoyeurs pour des tâches demandant moins de compétences.

.

Durant la phase 3 du convoi (début avril), trois de nos camarades étaient dans ce cas et ont abattu un énorme travail sur place, par exemple dans l’infirmerie du squat Notara 26 qui avait besoin d’un grand tri. C’est ce qui a été fait, soigneusement et complètement. Certains médicaments et fournitures spécifiques ont par la suite été transférés au dispensaire médical autogéré du quartier.

.

Durant ce convoi, comme c’est parfois le cas, nous avons soutenu plusieurs camarades grecs frappés par des maladies graves avec une aide financière complémentaire pour faire face à des achats de médicaments spécifiques et très onéreux (en concertation avec leur collectif de lutte). Ces camarades ont beaucoup donné ces dernières années dans nos luttes en Grèce, c’est pourquoi certains lieux vont jusqu’à organiser des soirées de soutien (concerts avec buvettes et caisses de soutien) pour aider à financer leur traitement non remboursé.

.

Comme le disait Nikos Kazantzakis : « La seul façon de te sauver toi-même, c’est de lutter pour sauver tous les autres. »

Toutes ces initiatives ne sont peut-être pas grand-chose face à l’ampleur du désastre, mais elles encouragent à poursuivre nos luttes qui convergent toutes vers un même but : prendre nos vies en mains et montrer ce dont nous sommes capables ensemble, par-delà nos différences.

.

Hauts les cœurs ! Encore merci à toutes celles et ceux qui ont participé à la préparation de ce convoi, d’une façon ou d’une autre. Et à demain pour la suite !

.

Si vous avez raté les premiers épisodes :

.

1- POURQUOI UN CONVOI DE JANVIER À MAI ?

(préparation du convoi, anecdotes et voyage en quatre phases)

.

2- AUX CÔTÉS DES RÉFUGIÉS, AU NOTARA 26 ET AILLEURS EN GRÈCE

Le squat Notara 26 à bout de bras ! Une maman et son bébé sans abri recueillis sous la neige ! L’arrivée d’enfants d’anarchistes ukrainiens ! L’accueil chaleureux des afghans près d’Héraklion !

.

Hier :

.

3- L’ART ET LES TATOUAGES EN SOUTIEN DES LUTTES

Une histoire insolite et formidable

.

À découvrir demain :

.

5- LE CŒUR D’EXARCHEIA BAT ENCORE

Le K*Vox fête ses 10 ans, Rouvikonas résiste toujours et le quartier descend dans la rue contre la répression et la gentrification !

.

À suivre les jours suivants :

.

6- DES ACTIONS UN PEU PARTOUT EN GRÈCE

Notre soutien concerne également des squats qui sont loin d’Athènes, des collectifs de Patras à Thessalonique, des ouvriers en lutte comme les dockers du Pirée en grève contre la firme Cosco, des victimes précaires d’un séisme en Crète, etc.

.

7- DES LUTTES ENVIRONNEMENTALES À LA CROISÉE DES CHEMINS

Le projet d’aéroport de Kastelli en Crète va-t-il être abandonné ?

.

8- SOUTENIR LES PAYSANS EN LUTTE TOUT EN NOURRISSANT LES PRÉCAIRES

Des paysans crétois en lutte contre Bayer, Vinci, EDF, Total et Aéroports de Paris nous fournissent en fruits, légumes et huile d’olive pour les lieux autogérés et solidaires des grandes villes. Une grande serre autogérée dans la banlieue d’Athènes rejoint la lutte pour l’autonomie. Mais aussi : jardins partagés, création de composteurs, permaculture, prêt de vélos, mise en commun d’outillage…

.

9- LA CUISINE SOLIDAIRE DE CHANIA ET LE RÉSEAU SODAA EN ATTIQUE

L’enjeu : nourrir des milliers de précaires (grecs et migrants) dans l’entraide, sans l’aide du pouvoir ni de ses valets !

.

10- UN CONVOI SOLIDAIRE, C’EST AUSSI DU BRICOLAGE ET DES TRAVAUX DANS LES LIEUX

On n’a pas chômé durant 3 mois : rangement, menuiserie, peinture, plomberie, électricité, sécurité anti-incendie. Naissance d’un garage solidaire autogéré !

.

11- LA CAUSE DES ENFANTS : PÉDAGOGIE FREINET, BIBLIOTHÈQUES SOCIALES, JEUX, COURS DE LANGUES GRATUITS…

Parce que la société autoritaire et inégalitaire frappe aussi les enfants, nous avons participé au développement de bibliothèques sociales, de ludothèques autogérées, de cours gratuits de langues, de la philosophie avec les enfants, de la pédagogie Freinet et d’autres outils coopératifs de prise de conscience et d’émancipation dès le plus jeune âge.

Faites passer ! Transmettez au moins la nouvelle à toutes celles et ceux qui ont participé !

.

.

PS :

Si vous voulez (et pouvez) contribuer, nous n’avons plus de fond d’urgence en ce moment alors que c’est indispensable et une dizaine de nos lieux et collectifs n’ont pas encore pu être soutenus faute de moyens suffisants durant le convoi. Trois possibilités :

1- Effectuer un virement à ANEPOS

IBAN : FR46 2004 1010 1610 8545 7L03 730 BIC : PSSTFRPPTOU

Objet : « Action Solidarité Grèce »

.

2- Suivre ce lien PAYPAL :

.

3- Envoyer un chèque à l’ordre de ANEPOS

Adresse postale : ANEPOS – Action Solidarité Grèce – 6 allée Hernando – 13500 Martigues

Contact, suggestions, propositions : [email protected]

Tél. France 06 24 06 67 98 / Tél. Grèce (0030) 694 593 90 80

.

(une liste complète des lieux récemment aidés se trouve parmi les images du premier épisode)






Source: Blogyy.net