JPEG - 441 ko

La journée de mobilisation commence avec un blocage de rond-point, à la Feyssine, dès 7h30. Croissants et boissons chaudes, très bienvenus ! , réchauffent les militants·es levés·es tôt. Des tracts sont distribués, des banderoles posées et des barricades positionnées pour ralentir les flux.

JPEG - 392.8 ko
JPEG - 435.3 ko
JPEG - 281.9 ko
JPEG - 433.4 ko
JPEG - 334.6 ko

Quelques heures plus tard, c’est environ 40 000 personnes qui se retrouvent dans la rue, unies contre la réforme des retraites et le gouvernement de Macron. L’ambiance est pleine d’énergie et de motivation. Le cortège de tête est déter et prend de la place !

De beaux pétards fusent dans les pieds des flics tandis que les fumigènes, craqués par dizaine, leurs bouchent la visibilité et colorent la manifestation.

Dès Saxe-Gambetta, et régulièrement le long de la manif jusqu’à Jean-Macé, les flics ripostent avec les gazs lacrymo en quantité, créant de gros nuages bien denses… et des blessés.

JPEG - 271.6 ko
JPEG - 295.2 ko
JPEG - 277.9 ko
JPEG - 532 ko
JPEG - 542.9 ko
JPEG - 168.4 ko
JPEG - 436.4 ko
JPEG - 393.4 ko
JPEG - 306.2 ko
JPEG - 199.5 ko
JPEG - 475.3 ko
JPEG - 234.7 ko
JPEG - 243.1 ko
JPEG - 206.2 ko
JPEG - 352.8 ko
JPEG - 382.7 ko
JPEG - 340 ko
JPEG - 237.4 ko

Après une petite pause déjeuner, la journée continue avec un blocage express du tunnel allant vers Vaise. Puis une manifestation sauvage dans les pentes de Croix-Rousse clôture cette première journée de grève dans la bonne humeur en taguant a tout va.

JPEG - 286.6 ko
JPEG - 408.7 ko
JPEG - 354.9 ko
JPEG - 384.6 ko
JPEG - 408 ko
JPEG - 277.6 ko

Article publié le 07 Déc 2019 sur Rebellyon.info