L’émotion est vive à Nantes depuis que la mairesse a été ensevelie sous quelques grammes de farine bio, le samedi 6 octobre, sur le marché de la petite Hollande à Nantes. Les enfarineur.e.s, dont une violemment interpellée à deux reprises par la Brigade Anti-Criminalité, sont aujourd’hui sous contrôle judiciaire. Revenons un instant sur cinquante nuances sou-poudrage municipale à Nantes.

Par Indymedia Nantes,

Source: http://nantes.indymedia.org/articles/43002