Juin 24, 2016
Par Marseille Infos Autonomes
134 visites


Plusieurs évènements ont eu lieu aujourd’hui 24 juin autour de Marseille : l’incinérateur de Fos a été débloqué par la police, tandis que le dépot de carburant a lieu été de nouveau perturbé ce matin.

En ce qui concerne l’incinérateur, on rappelle que celui-ci était bloqué depuis plus de quinze jours, et que la gestion des déchets de l’agglomération marseillaise devenait un véritable casse-tête pour l’administration, alors que quelques matchs de l’euro de football ont lieu dans la ville. Il s’agissait de présenter la meilleure figure possible à toute ces masses de personnes venues “voir du football et ne surtout par parler de politique“. Les déchets étaient donc entassés dans des trains, dans des camions, des entrepôts, enfouis ou répartis dans d’autres zones, parfois même en-dehors des Bouches-du-Rhône, c’est-à-dire à des endroits moins dérangeants.

La police est donc intervenue à la demande de l’industriel Evéré, qui exploite le site, et a obtenu gain de cause au TGi d’Aix-en-Provence.

Mais quand bien même le blocage est levé, la grève continue au moins jusqu’à mercredi prochain, ce qui ne change pas grand chose à la situation, puisque personne ne sera là pour décharger les camions. A moins que la mairie décide de briser la grève en agissant comme à Paris et en sous-traitant à des entreprises privées. Peut-être pourrons-nous écrire l’épitaphe “ils ont abandonné le rose pour le jaune – les briseurs de grève” sur la tombe du PS, quand il tombera.

Vive la grève !

Dans le même temps, ce matin, un barrage filtrant a été mis en place aux accès du dépôt pétrolier, toujours à Fos. Pour rappel, celui-ci avait été totalement bloqué lors de l’arrêt des raffineries et du blocage des dépôts au niveau national, avant d’être finalement violemment débloqué fin mai.

Aujourd’hui, on ne parle pas de blocage, puisque les véhicules pouvaient rentrer sur le site (excepté en début de matinée), mais l’activité a été perturbée.

Prochaine manif le 28 juin ! Soyez présent-e-s ! (surtout au vu des menaces qui pèsent si vous ne venez pas)




Source: