Octobre 4, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
317 visites


Les bibliothécaires de Grenoble sont en grève depuis le 24 août pour les raisons suivantes :

– refus du pass sanitaire et de son contrôle,

– refus de la dégradation des conditions de travail,

– refus des menaces et des sanctions par les hiérarchies.

Ils et elles ont été rejoint-es par des collègues d’autres collectivités sur tout le territoire de l’Isère. De plus, il y a eu et il y a toujours des grèves dans les bibliothèques de différentes villes (Paris, Toulouse, Brest, Caen, Montreuil,…) sur les mêmes revendications.

Les bibliothèques sont des lieux accessibles à toutes et tous et gratuits, où les règles sanitaires sont respectées et dans lesquelles le système de jauge permettrait l’accès sans discrimination. C’est parce que les bibliothécaires sont viscéralement attaché-es à leurs missions de service public qu’ils et elles s’opposent aux lois liberticides qui divisent la population, vont à l’encontre de l’intérêt général et impactent particulièrement les usagèr-es les plus précaires.

Les grévistes se battent pour des bibliothèques ouvertes à toutes et tous, sans discrimination, comme cela a toujours été le cas, en tant que service public essentiel.

Loin de son image médiatique de “gentil écolo”, le maire de Grenoble, Éric Piolle, n’a pas donné suite aux nombreuses sollicitations des grévistes. Dans son précédent mandat, Éric Piolle avait fait fermer deux bibliothèques dans des quartiers populaires et six antennes de mairies malgré une forte mobilisation. A l’heure actuelle, la politique menée à la Ville de Grenoble vise à fermer un self inter-administratif, remet en cause les droits des agent-es (perte de 5 jours de congés), et dégrade les conditions de travail, mobilisant l’ensemble des personnels.

Les bibliothécaires de Grenoble et de nombreuses villes appellent donc l’ensemble de la profession, à travers la France, à faire grève vendredi 1er octobre, pour dire : “NON AU CONTRÔLE DU PASS SANITAIRE EN BIBLIOTHÈQUES !“.

Un préavis et un appel à la grève ont été déposés par la Fédération SUD Collectivités Territoriales et couvre l’ensemble des agent-es des collectivités territoriales, syndiqué-es ou non, quel que soit leur statut. SUD Culture et Médias Solidaires a aussi déposé un préavis de grève et un appel à la grève à partir du 1er octobre pour le ministère de la culture contre le pass sanitaire.



Pour soutenir le personnel des bibliothèques de Grenoble
, n’hésitez pas à donner à leur caisse de grève https://tinyurl.com/yukvy8fa mais aussi à solliciter vos élu·es et/ou signer cette pétition : http://urlr.me/f1xFD



Le combat du personnel des bibliothèques rejoint celui d’autres secteurs en lutte, dans lesquels les travailleurs-euses se battent pour de meilleures conditions de travail et les services publics. Nous réaffirmons que c’est bien par la lutte interprofessionnelle que nous défendrons nos conquis sociaux et en gagnerons de nouveaux.

Mobilisons-nous en grève et en manifestations également le mardi 5 octobre et dans les mouvements à venir !





Source: Solidaires.org