Mai 22, 2022
Par Nantes Révoltée
245 visites

«La politique que je mènerai dans les cinq ans à venir sera écologique ou ne sera pas» a déclaré Macron pour son second quinquennat.
Voyons le résultat :


🔴 TRANSITION ÉCOLOGIQUE

Amélie de Lombard de Montchalin. Fille d’un cadre supérieur de grands groupes – Elf, Danone, Coca-Cola. diplômée de HEC et de la Kennedy School, pur produit néolibéral. A travaillé dans la banque et les assurances. Ancienne sarkozyste. Au sein de LREM, a voté contre l’interdiction du glyphosate. A voté contre l’interdiction des fermes usines.

🔴 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Agnès Pannier-Runacher. Fille du patron de l’entreprise pétrolière Perenco, qui a fait fortune dans l’exploitation des puits de pétrole en fin de vie. A travaillé comme directrice de la division «clients recherche et développement» d’un l’équipementier d’automobiles, pour Jaguar Land Rover, General Motors et Volvo. Ancienne ministre de l’Industrie qui s’est mise à hurler lors d’une conférence de patrons : «Lorsque tu vas sur une ligne de production, c’est pas une punition. C’est pour ton pays, c’est pour la magie». Au début de la pandémie de COVID, elle s’exclame sur CNews que «c’est plutôt le moment de faire des bonnes affaires en Bourse aujourd’hui». Estime que l’industrie nucléaire est indispensable.

🔴 AGRICULTURE

Marc Fesneau. Grand défenseur de la chasse, il pratique lui-même la chasse à l’arc. Il mène un combat personnel contre les végans qu’il qualifie de «fous dangereux». Dès sa nomination, le lobby de l’agriculture productiviste, la FNSEA, salue «l’attachement» du nouveau ministre pour «l’agriculture et les territoires ruraux». En tant que député, il tient à être présent à 4h du matin à l’Assemblée pour voter contre l’interdiction du glyphosate.

Fin de la blague.




Source: Nantes-revoltee.com