Février 2, 2021
Par La Bogue
385 visites


Limoges : troisième manifestation contre la loi sécurité globale et son monde.

11 h 15, quelques personnes sur les marches de la préfecture, rendez-vous prévu, Merde on ne va pas être nombreux… Mais ça arrive par petites grappes, notamment celles et ceux qui se sont rendu.e.s à l’appel des compagnies de théâtre du Limousin, à 10 heures, devant le théâtre Expression 7.

Ça discute, ça s’anime, ça se forme, ça s’ébranle pour former un cortège, moins important que les dernières fois, mais où l’ambiance est là, festive (percu, chant, théâtre) et dont le ton ne faiblit pas vus et entendus les slogans scandés ou écrits sur les banderoles :

Le pire des virus c’est l’État

Quand tout reprendra Reprenons tout

Place d’Aine est un lieu qui se prête aux prises de parole et nous nous en privons pas. Un texte fort et émouvant d’un lycéen est lu (il est à la fin).

Des regards convergent vers l’échafaudage : une banderole vient orner le palais de justice : « Nous voulons la chute du régime et le retour du printemps ».

Tout le monde applaudit.

Le cortège repart pour s’arrêter définitivement au carrefour de la mairie. Il sera bloqué le temps de quelques chansons, comme une envie de ne pas se quitter, de rester dans la rue.

La prochaine fois on fait un bal à la fin ? Autre chose que juste manifester ? Il se pose quand même la question de l’élargissement : où sont passés les gens qui manifestaient contre les retraites il y a un an ? Où sont les syndicalistes ?

Texte lu par un lycéen, place d’Aine :




Source: Labogue.info