Un avion utilisant l’indicatif d’appel CBP-104 a décollé de la base aérienne de Grand Forks dans le Dakota du Nord – où le Custom and Border Protection a des drones stationnés – vers 10h10 (heure de l’Est), pour atteindre Minneapolis et entrer dans un circuit d’attente en forme d’hexagone à 20 000 pieds au-dessus de la ville à 11h47 (heure de l’Est). Vers 13h15 (heure de l’Est), il a commencé à se diriger vers Grand Forks.

L’indicatif d’appel CBP-104 est identifié par de nombreuses sources comme étant un drone Predator exploité par l’agence, notamment un communiqué de presse de 2006 du fabricant General Atomics, un article de Popular Science de 2007, ainsi que les présentations du CBP et les journaux de vol des drones. Le modèle exact en question est un Predator B, qui est plus typiquement identifié par le nom de modèle MQ-9 Reaper.

Les drones Predator sont équipés de puissantes caméras conçues pour capturer des vidéos claires jusqu’à 25 000 pieds dans les airs et sont capables de rester en vol pendant des dizaines d’heures.



Des MQ-9 ont été utilisés en Afghanistan à partir de la base de Balad qui est la plus grande base aérienne américaine dans le pays. La première attaque a eu lieu le 28 octobre 2007 avec le tir de missiles Hellfire contre des troupes rebelles.

Ce n’est pas la première fois que les Etats-Unis utilisent du matériel militaire contre des manifestations.



Le soir du 13 mai 1985, des tensions de longue date entre MOVE, un groupe de libération des Noirs, et le département de police de Philadelphie ont éclaté de façon horrible. Cette nuit-là, la ville de Philadelphie a largué une sacoche piégée, un engin de démolition typiquement utilisé au combat, mélangé à des explosifs Tovex et C-4 sur l’organisation MOVE, qui vivait dans une rotonde de Philadelphie Ouest, connue pour être occupée par des hommes, des femmes et des enfants. Il est parti dans des flammes non éteintes. Onze personnes ont été tuées, dont cinq enfants et le fondateur de l’organisation. Soixante et une maisons ont été détruites, et plus de 250 citoyens se sont retrouvés sans abri.


Article publié le 02 Juin 2020 sur Mars-infos.org